Le plan cul n’est pas la seule manière de combler un manque d’affection. On parle désormais du plan dodo, pour passer la nuit à deux en tout bien tout honneur.

La solitude n’est pas toujours facile à supporter pour les gens qui aiment les rencontres, les contacts ou simplement discuter avec quelqu’un. Et plus elle est longue, plus elle peut être synonyme de mal-être. Le sentiment est sans doute plus méconnu des personnes en couple puisqu’elles ont toujours quelqu’un à leurs côtés à qui confier leurs problèmes, leurs craintes, leurs envies ou tout simplement pour partager un bon moment. Les personnes bien entourées, avec beaucoup d’amis et une famille présente disposent également d’autant d’occasions pour se retrouver entourées de bienveillance. Mais certaines personnes seules commencent à en avoir sincèrement marre de n’avoir personne vers qui se tourner pour un peu d’affection. Et on ne parle pas ici de relations sexuelles mais simplement l’affection de quelqu’un qui nous prendrait dans ses bras. Alors, pour remédier à cette situation, il existe désormais le plan dodo.

Friends without benefits

Vous l’aurez compris, le plan dodo, c’est tout l’inverse du plan cul. L’idée, c’est que deux personnes se détendent et passent la nuit ensemble sans qu’il n’y ait la moindre ambiguïté ni le moindre rapport sexuel, contrairement au concept de "friends with benefits" (littéralement "amis avec avantages"). Les personnes célibataires peuvent donc s’endormir enfin dans les bras de quelqu’un de bienveillant sans subir l’injonction d’avoir une relation sexuelle, comme cela pourrait être le cas lorsqu’on enchaîne un rendez-vous Tinder ou que l’on passe un moment avec son plan cul. L’occasion de profiter de tous les bienfaits des câlins auxquels on attribue des pouvoirs déstressant et réconfortants et qui permettent de lutter contre la dépression tout en développant les liens sociaux.

Si les adeptes de cette technique l’encensent, il est bon de noter que la pratique est plutôt à adopter sur du court terme. On en tirera le meilleur si cela reste un plan occasionnel qui vient combler un manque de manière ponctuelle, plutôt qu’une habitude qui voudrait dire qu’on s’engage émotionnellement.

Quelques règles à suivre

Mais pour que l’expérience soit véritablement sans ambiguïté et que tout se déroule au mieux, sans que l’un ou l’autre n’ait les mains plus baladeuses que prévues, il faut pouvoir respecter certaines règles. D’abord, les deux personnes doivent être sur la même longueur d’onde et très claires par rapport à leurs envies et à leurs attentes. Non, le "plan dodo" n’est pas un message codé. Ensuite, il est préférable de bien s’entendre avec la personne avec qui on s’apprête à passer la nuit. Si le but est de passer un

moment agréable et loin de sa solitude, il est nécessaire de bien sentir la personne qui partagera notre lit. Il faut également pouvoir être à l’aise avec le fait de la toucher et de lui faire des câlins. L’endroit aussi a toute son importance. Il est important de s’y sentir à l’aise et décontracté. Et surtout, il faut abandonner toute la pression : si vous avez décidé ensemble de dormir enlacés, c’est que vous êtes tous les deux au clair avec vos envies. Non, il ne faut pas remercier l’autre en lui faisant une petite gâterie et il ne faut surtout pas se sentir mal que la "relation" n’aille pas plus loin que des câlins. C’est quand même le but de l’opération.

Une application pour des dodos et des câlins

Le concept a l’air de tellement plaire que certaines applications aux antipodes de Tinder proposent de rencontrer des nouvelles personnes pour combler une solitude affective en tout bien tout honneur. C’est l’idée de Hugmify, un site internet qui propose des plans dodo, des câlins et des activités à faire à deux, bref des gens qui veulent du bien aux autres sans vouloir coucher avec. L’idée ultime pour sortir des sentiers battus des dates Tinder.

"Parce que le câlin, c’est le bonheur à l’état physiologique. Un contact simple, bienveillant et plein de tendresse qui provoque une montée d’ocytocine", note les concepteurs du site.