Vous ne l’avez pas vue venir : insidieuse, la routine du couple s’est réinstallée après l’épisode caliente de l’été. La rentrée, les jours plus courts, le boulot-dodo ont eu raison de vos envies de corps-à-corps et d’amour torride ou complice, selon l’humeur… Pourtant, renouer avec ce désir n’est pas hors de portée. Si on est triste, déçu ou que l’on se sent coupable à l’idée d’avoir glissé dans une routine sexuelle, c’est déjà… bien : on sent qu’il faut changer ses habitudes !

" Rien que le fait de se glisser nu au lit peut raviver l’envie : la vôtre, titillée par cette sensation de nouveauté, comme celle de l’autre, qui sera surpris dans son habitude pyjama ." Autre petite surprise ? Le/la rejoindre quand il/elle prend une douche. Ou enclencher une playlist de chansons et sons expressifs qui donnent envie de se laisser aller plutôt que de prendre un livre ou son téléphone !

D’ailleurs, les écrans et réseaux sociaux sont des tue-l’amour en puissance : addictifs, ils éloignent du moment présent. Vous voulez rester dans la technologie ? Mais optez pour des jouets ! Un vibro, un petit pleasure ring pour homme, rien qu’un anneau ou un canard vibrant qui vous fera sourire ensemble peut raviver la flamme. " L’objectif de tout cela, c’est de se reconnecter à une envie de partage et de plaisir." Et si vous voulez rester derrière un écran, faites en sorte qu’il s’y joue un film érotique ou même porno si vous vous êtes mis d’accord…

Le tout, c’est de réenclencher les circuits du plaisir s’ils se sont endormis. Le plus simple étant alors de les stimuler en solo, le plaisir appelant le plaisir, vous pourriez bien avoir davantage envie de votre partenaire. Alors ne vous arrêtez pas en si bon chemin ! On peut aussi de façon ludique réveiller son couple en envoyant des sextos. Il faut oser franchir le pas mais, au final, c’est sexy, croustillant, cela débride l’imagination.

Redécouvrez aussi le plaisir de masser ou de se faire masser, longuement, sensuellement, de façon régulière, ferme ou douce, sans attendre rien d’autre que ce plaisir huilé : le dos, les pieds, les bras, les mains et les doigts, c’est très très bon, même… pas suivi d’un rapport.

Et n’oublions pas le pouvoir du jeu de rôles ! Qu’est-ce qui vous empêche d’écrire quelques noms de métiers, de moments, de lieux par exemple qui vous font de l’effet ? Cela réveille les fantasmes, libère des pensées limitantes : en effet, on osera davantage parce que l’on n’est pas vraiment soi à ce moment-là ! Osez la perruque, cela change une personnalité : les petits carrés blonds ou noirs genre danseuse du Crazy Horse coûtent environ 15 € ! Des jeux de couples, sous forme de cartes, s’affichent au même prix.

Mais, avant tout ça, dites-vous bien que le sexe en couple dépend aussi d’un paramètre important : l’ambiance entre les partenaires. Une atmosphère conditionnée par les enfants, le boulot, les transports et toutes ces tâches ménagères à se partager (au mieux !). " Rien n’est une obligation, il faut se le dire sans arrêt. Je comprends bien les couples qui, en semaine, n’ont pas le kick pour faire l’amour. Très bien, juste que les vendredis, samedis et dimanches existent, on a plus de temps pour y glisser un moment connecté ", conclut Marie Tapernoux, sexologue et sexothérapeute.