Sexualité

La raison est assez simple: "lors de l'orgasme on constate une augmentation importante de sang vers le cerveau. Je pense que ça ne peut pas être mauvais, ça l'oxygène et le recharge en nutriment," a-t-il confié au Times. Ce qui est un avantage sur les sudokus ou autres mots fléchés puisqu'eux n'activent qu'une petite partie du cerveau.

Mais ce n'est pas tout! L'orgasme permettrait même de diminuer les sensations de douleur notamment lors de l'accouchement. Pour Barry Komisaruk, il n'est pas exclu que l'on puisse utiliser dans les prochaines années l'orgasme pour traiter le stress, l'anxiété, la dépression ou encore les addictions.

Selon lui, on ne connait pas encore assez bien ce phénomène de l'orgasme. Lui, pourtant, l'étudie à chacune de ses relations. En effet, lorsqu'il fait l'amour, il n'a qu'une seule chose en tête: faire jouir ses conquêtes pour mieux les observer et les étudier.