Sexualité Décrit par les hommes qui l’ont essayé comme plus intense que l’orgasme éjaculatoire, il reste un cap difficile à franchir pour beaucoup.

C’est surtout une question d’inconfort, l’idée d’avoir un truc dans le cul ça ne me plaît pas trop", confie Jules, 27 ans. Pour le moment, ce malaise et la peur de la douleur l’ont empêché de tenter l’expérience, bien qu’une partenaire sexuelle lui ait déjà proposé d’essayer. "Elle m’a dit qu’elle l’avait déjà fait avec un ex, et que le plaisir pouvait être vraiment supérieur à un orgasme via la stimulation du pénis, mais je ne me sentais pas prêt pour ça", explique-t-il. Il n’est pas le seul.