Sexualité

C’est le chercheur britannique David Spiegelhalter qui a énoncé la terrible prédiction : les couples pourraient ne plus avoir de relations sexuelles d’ici onze ans. 

Dans son étude publiée par l’Université de Cambridge il analyse que la fréquence des rapports sexuels ne fait que diminuer depuis 1990. De cinq parties de jambes en l’air par mois à cette époque, le nombre de relations sexuelles est passé à quatre en 2000, puis trois en 2010. L’enchaînement logique pourrait-il nous mener à un zéro pour l’année 2030 ? Pour expliquer cette diminution, le chercheur pointe l’hyper-connexion de nos sociétés, qui invitent les écrans et réseaux sociaux à remplacer notre intimité.