Sexualité

Jonathan De Falco, 29 ans, est un ancien acteur porno. L’idée de la performance sexuelle que se font la plupart des gens ne l’étonne guère. Mais ce dernier tient à tempérer et rassurer de par son expérience dans le monde du X.

"Les séquences sont répétées plusieurs fois et le tournage se fait en plusieurs heures, voire plusieurs jours. Les scènes où l’on jouit ne sont pas directement re-tournées.

"Derrière chaque scène, il y a un montage. Il faut savoir que la même scène est reproduite plusieurs fois. On nous laisse clairement du temps pour revenir en forme."

L’idée de bête de sexe générée par l’industrie du porno ne serait donc que le reflet d’une société dans le besoin d’identification.

Et Jonathan d’ajouter: "Évidemment que nous ne sommes pas des étalons ou surdoués du sexe.

"Le montage nous aide beaucoup. Cependant, certains acteurs ont recours à des moyens comme des remèdes de grands-mères ou en s’aidant de certains filtres au niveau du pénis. Je sais que d’autres s’injectent un produit plus puissant que du Viagra dans le pénis, pour maintenir une érection. On peut donc se retrouver en érection pendant plusieurs heures."

Jonathan ne pense pas que de véritables bêtes de compète, champions du sexe reconnus, puissent véritablement exister.

Ce dernier ajoute que "les réalisateurs filment en général l’éjaculation, qui peut arriver au début de la relation. Mais au montage, cette scène sera mise à la fin. Ils aiment bien aussi que le sperme soit bien blanc et quantifié. Et évidemment que ça va générer des frustrations auprès des hommes."

En abordant l’idée de compétition entre les hommes, Jonathan De Falco avoue "qu’il y a aussi une compétition entre les acteurs eux-mêmes. Mais ça, c’est uniquement pour une question de récompense ou d’award".

Mais finalement, pour l’ancien acteur, "le plus dur, c’est le contact avec une autre personne que vous ne connaissez pas. Il faut un certain feeling et réussir à l’apprivoiser. Toutes ces relations ne sont que mécaniques, voire robotiques. Le surdoué du sexe n’existe pas. Même un acteur peut être précoce, et alors ?"