“Chéri, ce soir tu dors sur le canapé.” Si cette phrase vous rappelle une des dernières disputes avec votre tendre moitié, sachez qu’elle est de plus en plus courante dans les foyers belges. En effet, d’après une étude menée par le groupe Ibis, un couple sur cinq a décidé de ne plus partager ses nuits côte à côte.

Les chiffres varient peu selon les régions. Ils seraient 24 % en Wallonie à attendre occasionnellement seuls le marchand de sable contre 29 % en Flandre. L’étude montre aussi que 20 % des répondants déclare ne jamais dormir dans le même lit que leur conjoint.

Et les chiffres sont sensiblement les mêmes qu’il s’agisse de couples mariés ou habitant simplement à deux.

Première raison invoquée pour une telle décision, les ronflements de monsieur. Il faut dire que dans nos vies des plus chargées, bien dormir revêt une importance capitale. Le sommeil est en effet essentiel pour une bonne santé et donc à long terme, serait favorable à une vie de couple.

D’après Herman Konings, diplômé en psychologie à l’université de Louvain et analyste de tendances, dormir séparément sera même bon pour la vie sexuelle !

Selon lui, la séparation alimenterait le désir et aurait même un effet aphrodisiaque.

Il faut néanmoins nuancer de telles conclusions. Les études divergent quant aux bienfaits réels de faire chambre à part. L’adage “loin des yeux, loin du cœur” serait d’ailleurs vrai pour de nombreux couples pour qui dormir séparément serait tout bonnement inconcevable.

L’étude montre aussi que malgré ces chiffres, peu de couples seraient prêts à prendre deux chambres lors d’une nuit à l’hôtel.

La solution reste peut-être de s’offrir un très grand. Avoir le choix, c’est peut-être ça le comble du luxe de nos jours.