Sexualité La rédaction a interviewé ses lecteurs pour connaître leurs expériences les plus excitantes dans des lieux publics.

Au rang des lieux les plus "touchy" : un séminaire de retraite spirituelle . La bibliothèque du lieu offrait une atmosphère plutôt intime : lumière tamisée, canapé, table basse… "Très vite l’idée nous est venue que ce lieu n’était pas uniquement fait pour l’étude", explique Lucille, 32 ans. "Personnellement, je trouvais ça super-excitant de faire des galipettes dans un séminaire avec des séminaristes, une bonne sœur et des curés qui pouvaient nous surprendre à tout moment…"

En deuxième place : le wagon de train , entre Bruxelles et Tournai. Un jour de forte chaleur, le couple se retrouve seul dans le compartiment : "Nous savions que nous disposions d’un peu de temps entre Enghien et Ath et c’est venu comme ça. Le risque de se faire prendre en flagrant délit était aussi grisant que stressant." Moins une pour les deux tourtereaux : quelques minutes après la fin de l’acte, le contrôleur est arrivé. Fou rire et air coupable garantis.

Le bureau du professeur dans un auditoire. Période de blocus pour les étudiants, les auditoires sont vides et les deux jeunes le savent. Dans le Faculté d’agronomie de Gembloux, ils décompressent à leur manière. Il paraît que les rapports sexuels aident à stimuler la mémoire.

Plus classique : la cabine d’essayage d’un grand magasin. "Ça ne laisse pas beaucoup d’espace et il faut faire attention au bruit mais il y avait un côté tellement excitant à devoir être discret et se dépêcher pour ne pas être surpris par l’employé qui surveillait les cabines…"

Le mois de mai arrive doucement, le mercure grimpe et on pense aux vacances : rien de tel que quelques galipettes dans la mer . "C’est super-agréable d’être dans l’eau, tu te sens bien, tu flottes… Pour le petit bémol je dirais que ça ne laisse pas beaucoup de possibilités créatives sexuellement parlant : la position est un peu forcée puisqu’on doit garder la tête hors de l’eau." L.Ge.