Si le but du Conseil national de sécurité est d'éviter un reconfinement généralisé, de nouvelles mesures ont été prises ce lundi. 

Evénements de masse, publics

Parmi celles-ci, l'une concerne l'organisation des événements et prendra effet dès ce mercredi 29 juillet. Si lors de la phase 4 du déconfinement, 200 personnes pouvaient assister à un événement organisé à l'intérieur et 400 à l'extérieur, une diminution de cette capacité est à prévoir. Désormais, 100 personnes pourront assister à des événements intérieurs et 200 à l'extérieur. Pour rappel, si la phase 5 avait été enclenchée, ce que la situation épidémiologique ne permet absolument pas, il était prévu de doubler cette capacité à 400 personnes à l'intérieur et 800 en extérieur.

Sophie Wilmès et les membres du Conseil national de sécurité recommandent "scrupuleusement" à toutes les autorités locales d'annuler les événements si ceux-ci comportent des risques de propagation du virus. Pour les événements qui verront quand même le jour, ils devront respecter un protocole très strict. 

Dans ces différents événements, le port du masque sera obligatoire. 


Evénements à caractère privé

Quittons désormais le spectre des événements de masse, organisés, publics. Pour entrer dans une sphère plus privée. Ici aussi, la restriction est de mise. Pour ce qui concerne les événements non-organisés comme des réunions de familles ou entre amis, des sorties au restaurant, etc. seules dix personnes d'un même cercle peuvent y assister ensemble, maximum. Dans ce groupe de dix personnes, les enfants de moins de 12 ans ne sont pas comptabilisés. Cette mesure, qui peut sembler confuse, complète en réalité la bulle sociale limitée à cinq personnes. Si une famille de 4 personnes (2 adultes et deux enfants de moins de douze ans, par exemple) a dans sa bulle sociale une famille de deux adultes et trois enfants (dont deux de moins de douze ans et un de 14 ans) ainsi qu'un autre couple d'amis, ils peuvent donc se rendre, ensemble au restaurant ou organiser un barbecue (ils sont au total onze, mais sept de plus de douze ans, et quatre de moins de douze ans). Ils respectent donc les conditions et peuvent organiser des événements ensemble, mais devront se limiter à ne voir personne d'autre, de manière rapprochée, dans les quatre semaines à venir.

La grosse différence, c'est qu'alors que les banquets étaient jusqu'ici autorisés avec un maximum de 50 personnes, ils sont aujourd'hui très fortement limités, puisqu'astreints, eux aussi, à cette limite maximale de 10 personnes de plus de douze ans. 

En revanche, cette limite des 10 personnes n'est pas de mise pour les camps d'été, les stages. Pareils pour les activités sportives : vous pouvez vous entraîner avec les 16 membres de votre équipe de foot amateur (ils n'entrent pas dans votre bulle des 5), mais vous ne pouvez pas les inviter à prendre l'apéro chez vous.

Enfin, dans le but d'éviter de grosses affluences dans les endroits très fréquentés du pays, la mesure visant à accorder des trajets de train gratuits aux citoyens sera reportée à septembre.