L'anneau qui permet de retarder la jouissance

J. M.

Un système simple pour lutter contre l'éjaculation précoce

BRUXELLES La commercialisation du Viagra a permis d'aborder ouvertement un sujet qui relevait encore, voici peu, du tabou. Aujourd'hui, les patients hésitent beaucoup moins qu'auparavant à se tourner vers un thérapeute médecin, sexologue pour tenter de trouver un traitement à leur impuissance.
Ceci étant, si les dysfonctionnements érectiles concernent une frange importante de la population (surtout parmi les tranches d'âges supérieures), il est un autre trouble beaucoup plus fréquent, et dont on parle encore relativement peu. Un lourd voile de discrétion plane sur l'éjaculation précoce, qui affecte à des degrés divers quasiment un tiers des hommes entre 18 et 55 ans.
L'information émane de Grande-Bretagne, et a été diffusée à l'occasion du très sérieux congrès du Collège royal des psychiatres. Dans le cadre d'une intervention remarquée, les Drs Wise et Watson - collaborateurs au Service national de santé ont, en effet, annoncé la mise au point d'une technique simple et, paraît-il, terriblement efficace contre l'éjaculation prématurée; puisqu'elle permettrait aux sujets de se retenir de dix à douze minutes en moyenne. Un résultat exceptionnel, lorsqu'on sait que l'éjaculation intervenait, auparavant, en moins d'une minute (souvent largement en-deçà).
Le principe est tout bête, puisqu'il repose sur l'utilisation d'une sorte d'anneau en caoutchouc strié, à placer trente minutes par jour autour du pénis. L'idée consiste, en fait, à habituer la verge à une hypersensibilisation (celle-là même qui déclenche l'éjaculation précoce), afin que, lors de la pénétration, le sujet ne soit pas trop rapidement envahi par une excitation incontrôlable. Il s'agit donc, en quelque sorte, de créer une accoutumance.
Le traitement recommande aussi l'acte sexuel seul ou en couple au moins trois fois par semaine (sans anneau), en tentant, à deux reprises, d'arrêter avant le point de non retour, et de se laisser aller à la troisième.
Résultat: après une semaine, les volontaires notaient une amélioration sensible; alors qu'après deux mois, ils pouvaient tenir jusqu'à une quinzaine de minutes. Une méthode promise à un bel avenir...

Les derniers annonces avec LOGIC-IMMO.be