De l'urée dans votre auto

B. F.

La substance permet de réduire de 80% certains polluants des fumées de diesel!

BRUXELLES L'urine en contient 20 grammes par litre mais, depuis longtemps, l'urée est fabriquée industriellement et sert surtout d'engrais. Cette substance peu ragoûtante pourrait peut-être bientôt se retrouver aussi à bord des véhicules roulant au diesel. Explications.

Menées aux Pays-Bas, en Allemagne et en France, des recherches en laboratoire, qui vont être expérimentées grandeur nature, tendent à montrer que l'injection d'urée dans les fumées rejetées par les moteurs diesel provoque une réaction chimique qui neutralise jusqu'à 80% des oxydes d'azote. Ces oxydes d'azote sont parmi les principales molécules polluantes rejetées par les moteurs au gazoil.

Problème d'odeur

`Le procédé de l'urée est déjà connu pour traiter les fumées industrielles´, commente Stéphane Barbusse, chercheur de l'Ademe, Agence (française) de l'environnement et de la maîtrise de l'énergie, qui va entamer des tests. Nous planchons désormais sur une application sur les véhicules automobiles. Plusieurs substances ou techniques sont étudiées pour réduire les oxydes d'azote. Et l'urée est effectivement un bon candidat. L'injection se fait à la sortie du moteur, dans les fumées, les vapeurs d'échappement. L'important est de gérer finement la quantité d'urée injectée. Si la réaction est incomplète, l'urée est rejetée sous forme d'ammoniaque Ce qui pose un problème d'odeur, mais surtout de nouvelle pollution!´

L'utilisation d'urée demande une installation supplémentaire, notamment un second réservoir. `Dans un premier temps, la solution de l'urée semble intéressante pour les gros engins, les camions, les bus par exemple. L'avantage est de pouvoir installer le dispositif sur un véhicule déjà en circulation´, nous explique encore Stéphane Barbusse.

La réaction chimique induite par l'urée dans les fumées d'échappement transforme les oxydes d'azote polluants en des dérivés d'azote non polluants. Expérimentalement, cela marche bien, avec des rendements trois à quatre fois meilleurs qu'avec d'autres produits.

D'autres solutions sont également en cours de développement pour rendre le diesel plus propre. `La piste concurrente de l'urée est celle du catalyseur dans lequel on ajoute des pièges à molécules polluantes spécifiques. On teste notamment des pièges au baryum. Mais ce n'est pas encore au point.´

Les derniers annonces avec LOGIC-IMMO.be