Méningite: vaccination gratuite

J. M.

La campagne devrait démarrer début 2002

BRUXELLES

Une étape importante, pour ne pas dire cruciale, a été franchie, hier, dans la lutte contre la méningite à Bruxelles et en Wallonie.

Le gouvernement de la Communauté française a non seulement confirmé le principe d'une campagne de vaccination gratuite contre la méningite C en progression constante dans notre pays , mais, surtout, il a décidé de dégager un budget de 40 millions de francs pour organiser cette opération dès l'année prochaine.

Nicole Maréchal, ministre de la Santé de la Communauté française, a fait savoir qu'elle souhaitait que cette campagne démarre `le plus rapidement possible´. L'objectif consiste à vacciner, dans un premier temps, les enfants âgés d'un à cinq ans, et ensuite les adolescents (12-13 ans).

En tout cas, on sait que le gouvernement fédéral a promis, voici quelques semaines, de verser une contribution substantielle, sur le principe vous mettez un franc, nous en mettons deux. En d'autres termes, la Communauté française peut tabler sur un montant initial de 120 millions.

Une conférence interministérielle de la Santé doit se réunir le 11 décembre pour fixer les termes d'un protocole engageant toutes les parties.

L'idée consiste, en fait, à coordonner et à uniformiser l'effort, afin de ne pas pénaliser un seul enfant, qu'il habite au nord ou au sud du pays. Il s'agira, notamment, de déterminer par quelle cohorte commencer la vaccination (tous les enfants d'un an, tous les un-deux ans, etc). Les 40 millions seront-ils suffisants? Oui dans un premier temps, non à terme. Pour bien cerner les besoins, il s'agira de déterminer le nombre d'enfants susceptibles d'être vaccinés, d'évaluer ceux qui le sont déjà, de négocier un prix de gros avec le fabricant du vaccin

Enfin, Nicole Maréchal dégagera également `les moyens nécessaires au bon encadrement du programme de vaccination´ (information du public, notamment).

Les derniers annonces avec LOGIC-IMMO.be