Tout nus et tout bronzés!

ENVOYÉ SPÉCIAL EN ESPAGNE JUAN MIRALLESX
Tout nus et tout bronzés!
©Demoulin

Les Belges en Espagne. Le club Costa Natura exclusivement réservé aux naturistes

ESTEPONA Anthea Mc Natt est un tantinet stressée. Anglaise, vice-présidente du club naturiste Costa Natura, elle doit gérer un mouvement de grogne qui s'est développé parmi les employés, dont plusieurs sont menacés de licenciement. Sur la plage, au bas du complexe résidentiel, deux d'entre eux déclenchent un tapage d'enfer en soufflant dans des trompettes en plastique. Le calme et la volupté habituels des lieux accusent le coup.

Anthea, comme les autres résidants, on la regarde droit dans les yeux; parce qu'à vrai dire, on est gêné de lorgner ailleurs. «C'est tout à fait normal», s'empresse-t-elle de nous rassurer. «Nous évitons d'ailleurs de porter des lunettes de soleil trop sombres, afin de ne pas créer de malaise».

Nue comme un vers, Anthea, une femme mûre empressée et enjouée, occupe depuis cinq ans ce village naturiste, situé à Estepona (entre Malaga et Algeciras), et qui célébrera ses vingt-cinq ans d'existence en 2006. L'année, aussi, où Estepona aura le privilège d'accueillir, en août, le congrès mondial naturiste.

Costa Natura se dessine en petits bungalows, regroupant quelque deux cents appartements. Chaque passage est baptisé, comme dans n'importe quel village: calle Isabel, calle Bella Vista, camino de Ronda, plaza de las Palmeras... Et on s'y balade forcément tout nus. «C'est une obligation», insiste Anthea. «Sauf circonstances particulières - temps trop frais, vilain coup de soleil... -, pas question de porter des vêtements». Elle nous propose de nous laisser aller. Nous déclinons poliment l'invitation.

«Il ne faut pas confondre naturisme et nudisme», poursuit-elle, cherchant une explication aux hésitations des textiles - les habillés -, lorsqu'il s'agit de se mettre en tenue d'Adam (ou d'Eve). «Le naturisme, c'est une philosophie de vie, en complète harmonie avec la nature. Le nudisme, c'est se foutre à poil avec une connotation sexe et voyeuriste».

Le club abrite un supermarché, un espace sauna et massage, une cafétéria, des terrains de sport et, forcément, une immense piscine dans laquelle on barbote tous ses attributs largement déployés. Les appartements sont la propriété de particuliers qui y séjournent essentiellement durant la basse saison; pour les louer durant les mois d'été. Il faut alors compter 96 euros la nuit pour un studio (deux personnes).

Mais le centre - privé et surveillé par des gardes en uniforme - est également ouvert à ceux qui disposent d'une carte de membre. C'est le cas de Pat, qui habite dans les environs et qui vient ici tous les jours, dans ce qu'elle qualifie de «plus bel endroit du monde».

Le naturisme, elle est tombée dedans voici douze ans. «Un ami nous l'avait conseillé, et nous avons décidé de tenter le coup, mon mari et moi. On n'avait rien à perdre. Après dix minutes, nous avons acheté la carte de membre à l'année». Dans cet environnement, elle se sent en sécurité. Le regard des autres? «Vous savez, il n'y pas beaucoup de corps parfaits; et puis, quelle importance? Quant à la plage, déclarée naturiste mais accessible à tous, les voyeurs ne s'y bousculent pas, fort heureusement».

On vient seul, en couple, en famille. Anthea, qui a parcouru l'Europe en motorhome de site naturiste en site naturiste, s'apprête à jouer une partie de volley. «Là, je vais prendre mon pied». Nous, la sortie.

© La Dernière Heure 2005

Les derniers annonces avec LOGIC-IMMO.be