Nouvel accord médico-mutuelliste scellé pour deux ans

Nouvel accord médico-mutuelliste scellé pour deux ans
©Madeleine Guyot

Des économies dans le secteur, de l'ordre de 105 millions d'euros étaient nécessaires

BRUXELLES Un nouvel accord médico-mutuelliste a été signé dans la nuit de mercredi à jeudi, pour une période de deux ans. Cet accord offre aux patients la sécurité tarifaire en 2013 et 2014, les médecins conventionnés voyant leur statut social valorisé.

Les honoraires pour les consultations et les visites pourront augmenter de 2%, soit moins que l'index (2,7%). Vu le contexte budgétaire difficile, cet accord a été négocié en l'absence de moyens.

Des économies dans le secteur, de l'ordre de 105 millions d'euros étaient nécessaires. Avec un effort de 138 millions d'euros, médecins et organismes assureurs ont dépassé cet objectif, laissant une marge pour un certain nombre d'initiatives dont le financement des postes de garde.

Parmi d'autres initiatives, les médecins généralistes obtiennent une revalorisation de la consultation du soir. Quelques spécialités hospitalières, comme la rhumatologie, sont également revalorisées, ainsi que la chirurgie mammaire qui avait généré des suppléments importants pour le patient.

Element essentiel, les médecins généralistes "entièrement" conventionnés disposeront d'une allocation annuelle spécifique de 434 euros, en plus de leur statut social.

L'accord prévoit également certaines formes de simplification administratives, notamment pour le remboursement des médicaments dits "chapitre 4", ceux qui font l'objet d'un contrôle a priori du médecin-conseil.

L'accord prévoit que les économies seront réalisées dans les secteurs en dépassement (radiologie, laboratoires, etc.).

Vu la difficulté ces dernières années d'accorder les différents acteurs de la médico-mut, il a été décidé de constituer un groupe de travail en vue de moderniser l'outil de concertation.

L'actuel accord vaut pour deux ans, ce qui n'est pas négligeable dans le contexte budgétaire actuel. Ce n'est pas non plus sans importance, sachant qu'en 2014 doivent se tenir les prochaines élections médicales qui risquent de crisper quelque peu les différents acteurs, campagne oblige.

La concertation sociale fonctionne, se réjouit Mme Onkelinx

La ministre de la Santé et des Affaires sociales Laurette Onkelinx s'est réjouie jeudi matin de la conclusion dans la nuit d'un nouvel accord médico-mutuelliste. C'est un signe que "la concertation sociale fonctionne", a affirmé la vice-Première ministre PS du gouvernement fédéral, sur les ondes de La Première (RTBF).

Mme Onkelinx souligne la protection que cet accord offre au patient vis-à-vis des honoraires des médecins conventionnés, et pour les médecins, les avancées concernant les gardes et le travail en hôpital.

L'accord offre aux patients la sécurité tarifaire en 2013 et 2014, les médecins conventionnés voyant leur statut social valorisé. Les honoraires pour les consultations et les visites pourront augmenter de 2%, soit moins que l'index (2,7%).

Avec un effort de 138 millions d'euros, médecins et organismes assureurs ont dépassé l'objectif des économies nécessaires dans le secteur (105 millions), laissant une marge pour un certain nombre d'initiatives, dont le financement des postes de garde.

© La Dernière Heure 2013

Les derniers annonces avec LOGIC-IMMO.be