Mario, le robot réceptionniste

Ghent Mariott Hotel, premier hôtel au monde à employer des robots humanoïdes.

L. N.
Mario, le robot réceptionniste
©Wannes Nimmegeers

Ghent Mariott Hotel, premier hôtel au monde à employer des robots humanoïdes.

Mario, robot humanoïde de son état, effectuait mercredi sa première journée de travail à la réception de l’hôtel Mariott de Gand.

C’est la première fois que ce type de collaborateur non-humain est employé en dehors du secteur des soins de santé.

Mario mesure 57 cm, parle 19 langues et possède deux caméras et un software de reconnaissance faciale capable de garder en mémoire pendant six mois les visages des clients.

Qu’il soit si petit et léger s’explique pour plusieurs raisons. D’abord, il a besoin de moins de batterie. Et sa taille lui confère un meilleur équilibre. Sans compter qu’il impressionnera moins les clients qu’un colosse en métal d’un mètre 70. Ici, les enfants considéreront plutôt Mario comme un ami.

Le robot accueille la clientèle et accomplit un certain nombre de tâches relevant du personnel de la réception (transmission des clés aux clients,…).

Mario fera aussi office de baby-sitter virtuel du Kids Corner et escortera les hommes d’affaires organisant un séminaire. Il pourra également faire des présentations PowerPoint.

Mario a un guide humain qui prendra en charge sa programmation. "Mario ne remplacera personne mais assistera nos collaborateurs", explique Roger Langhout, directeur de l’hôtel.

L’hôtel veut innover avec ce robot humanoïde. "On peut par exemple le programmer pour commander un taxi", précise Tommy Deblieck, de la société ostendaise de software QBMT. Car Mario est de fabrication belge.

Le petit bonhomme de métal possède trois doigts qui lui permettent d’agripper des objets. Il peut se déplacer, mais pas sur tapis. Et quand il tombe, il lâche un cri sonore, équivalent flamand de "Aïe". Mais il est plutôt robuste.

À ce jour, Mario n’est pas encore syndiqué et travaille donc sept jours sur sept tous les jours de l’année. Sa location revient à 265 euros par mois pour une période de cinq ans, tous frais de maintenance compris.

Signalons encore que Mario est un petit frère de Zora, un robot d’aspect humain construit à plus de cent exemplaires ces deux dernières années et qui officie dans les soins de santé (soins à domicile, hôpitaux et écoles) en Belgique, aux Pays-Bas, en France et en Suisse.


Les derniers annonces avec LOGIC-IMMO.be