Microsoft lance Windows 10: du bon et du moins bon

Après un Windows 8 plutôt à côté de ses pompes, Microsoft fait monter son numéro 10 sur le terrain. Et il a de la vista… Découvrez l'avis de notre expert.

A. Ca.
Microsoft lance Windows 10: du bon et du moins bon

Après un Windows 8 plutôt à côté de ses pompes, Microsoft fait monter son numéro 10 sur le terrain. Et il a de la vista… Lifting majeur, pour nos PC et devices électroniques ! C’est ce mercredi 29 juillet que Microsoft lance officiellement la nouvelle mouture de son système d’exploitation Windows, qui reste maître sur plus de 90 % des ordinateurs qu’on trouve en ce bas monde (Mac arrache 7 %, Linux et ses distributions, à peine moins de 2 %).

Une suprématie que Microsoft n’est jamais parvenue à arracher à ses concurrents Google et Apple sur les smartphones et tablettes…

Pour conserver ce leadership, Microsoft est clairement dans la position de celui qui doit se racheter d’un Windows 8 qui, globalement, aura déçu (malgré les déjà meilleures intentions de Windows 8.1).

Tournant actuellement sur moins de 18 % des machines du monde, Windows 8 a tellement divisé - et forcé l’utilisateur du PC à utiliser des gimmicks destinés aux appareils tactiles et mobiles, ce que tous les ordis ne sont pas ou pas encore - que Microsoft fait du neuf en sautant le 9 : c’est bien Windows 10 qui nous arrive ce matin.

Avec de la continuité, mais aussi des nouveautés demandées (hurlées ?) par la communauté depuis un bail : un nouveau navigateur web, le retour du Menu démarrer, un bureau en bonne et due forme…

Votre machine est compatible, et bien que Windows 10 joue pour la première fois la carte de la gratuité (ou presque…), vous hésitez ? Bilan des pour et des contre d’un système d’exploitation avec lequel Microsoft n’a plus droit à l’erreur…

1. Le premier Windows gratuit (ou presque)

C’est la grosse nouveauté de Windows 10 : pour des millions d’utilisateurs, la mise à jour sera gratuite. Une gratuité sélective et temporaire mais une gratuité quand même.

Pour recevoir la mise à jour Windows 10 à l’œil, il suffit d’être déjà utilisateur d’une machine qui tourne sous Windows 7, Windows 8 ou Windows 8.1 (exceptées version RT et Entreprise). En version légitime et non piratée, évidemment.

Windows 10 sera proposé en téléchargement gratuit jusqu’en juillet 2016. Gros bémol : la gratuité a une deadline d’un an. Sur une machine ne tournant pas grâce aux versions de Windows précitées, l’installation de la nouvelle version familiale Windows 10 Familiale coûtera 135 €, la version Pro vous coûtera 270 €…

En gros, un cadeau d’un an, ou une période de test XXL, en somme…

2. Ce qu’on aime

Windows 10 est le système le plus convergent jamais pondu par Microsoft. Celui qui unifiera (vieille promesse…) pour de bon smartphones Windows 10 Mobile (ex Windows Phone), tablettes et PC’s.

Les nouveautés majeures ? Le retour du tant regretté menu Démarrer ! Quel plaisir, sur PC, que d’ouvrir une session immédiatement sur le bureau classique, ses icônes et sa barre des tâches, celui qui a fait la force de ‘Crosoft.

Un clic sur le bouton démarrer déroule un menu avec le design tuiles que Microsoft a eu la bonne idée de faire survivre. L’interface Modern UI reste, elle, la piste d’atterrissage de Windows 10 sur des devices tactiles (comme une tablette Surface), et c’est très bien ainsi. On apprécie, sur PC en tout cas, vraiment de ne plus avoir ce choix bicéphale entre le bureau classique et l’interface Modern UI…

L’arrivée de l‘assistant (notamment) vocal Cortana (inauguré sur les Windows Phone), la fonctionnalité Continuum (une nouvelle interface dynamique qui promet de s’adapter au type de device utilisé - tablette, PC hybride,…) ou encore le nouveau navigateur Internet baptisé Edge (à première vue au moins aussi performant, léger et prompt que sa concurrence directe) qui relègue Internet Explorer au cachot et tolère bien mieux l’HTML5, ont l’air, jusqu’ici, de réussites considérables.

Direct X 12 promet, à terme, de hausser un petit cran graphique. Quant au design du logiciel, il est très… sobre. On n’a pas dit austère mais le combo flat design + tuiles + camaïeu de couleurs sombres, on connaît.

Après tout, pourquoi pas : le look de Windows 10 est immédiatement utilisable, dans une continuité et une efficacité approuvées.

3. Ce qu’on n’aime pas

Le premier point, c’est évidemment cette pseudo-gratuité avec compte à rebours d’un an. Le 28 juillet 2016, on passera à la caisse ! Idem si votre disque dur plante, que vous montez vous-même votre PC ou que vous avez acheté une machine nue : il faudra acheter une licence. Quitte à faire du gratuit, même temporaire, pourquoi exclure certaines catégories ?

Le second bémol , c’est à coup sûr Windows Media Center, qui disparaît totalement sur Windows 10. Pareil pour la lecture de DVD : Windows 10 ne sera nativement pas capable de les lire, il faudra passer par un logiciel tiers (vous avez dit VLC ?).

De notre côté toutefois, le gros inconvénient de cette refonte, c’est à coup sûr le fait que l’on perde dans le contrôle des mises à jour.

Dans sa nouvelle vision Service de Windows, Microsoft va proposer des mises à jour continues que l’utilisateur… n’aura plus le choix de ne pas installer (tout au plus pourra-t-il repousser la date de l’installation). Cette automatisation sera bienvenue pour les distraits et autres fainéants de l’update. Mais, en 2015, le fait de forcer la main, dans le secteur numérique, ça ne passe plus du tout…

Plus anecdotique : le support pour lire une… disquette (oui oui, la bonne vieille floppy) n’est plus intégré. Qui plus est, si Candy Crush Saga sera installé nativement dans l’OS, les jeux Solitaire, Démineur et la Dame de Pique ne seront plus présents de base.

Mais que les addicts se rassurent, il suffira d’aller les télécharger dans le Windows Store…

Les derniers annonces avec LOGIC-IMMO.be