Les risques des stages sportifs pour les enfants

Doigts coincés dans des portes, dents cassées et chutes font couler quelques larmes

Laura Cerrada
Les risques des stages sportifs pour les enfants

Doigts coincés dans des portes, dents cassées et chutes font couler quelques larmes.

Les enfants redoublent d’énergie. Lorsqu’ils sont à l’école ou en stage, il n’est pas rare qu’ils tombent ou se fassent mal.

La plupart du temps, les enfants ont des petits accidents à l’école dans les cours de récréation (6.649 accidents recensés par Ethias lors des trois premiers trimestres de 2016) et lors des activités sportives (2.270 accidents en cours d’éducation physique selon Ethias durant la même période).

Les chutes, les doigts coincés dans les portes et les fractures sont les petits couacs les plus fréquents. Les hématomes sont nombreux, les lèvres et fronts ouverts aussi. Les lunettes sont soit griffées, soit fichues. Les dents morflent aussi : certains objets ou chutes peuvent casser un morceau de dent. Une dent de lait, ce n’est pas trop grave. C’est en revanche plus dérangeant pour une dent permanente.

Les cas d’accidents graves sont exceptionnels. Et s’il y en a, ils surviennent sur le chemin de l’école (accident de la route, avec ou sans les parents).

Du côté de l’Adeps, Yves Polomé rassure les parents "il y a peu d’accidents, le taux est excessivement bas. La plupart du temps, ce sont des accidents domestiques. On a un cahier des charges solides qui limite le nombre d’accidents. Les instructeurs sont formés et le matériel vérifié et homologué."

Même son de cloche auprès de Solidaris. "Il n’y a pas tellement d’accidents en stage ou lors d’activités pour les jeunes", constate Bruno Deblander, porte-parole de la mutualité. "Il n’y a pas d’accident-type non plus. "

Le porte-parole, qui a consulté Latitude Jeunes, précise qu’il s’agit tout de même, dans la plupart des cas, de "bosses, de membre cassé ou de doigt coincé dans une porte."

En cas d’accident, c’est l’assurance du stage ou de l’école qui intervient, après avoir signalé le problème à l’enseignant et à la direction.

Le plus grand fléau des stages (et de toute activité collective) serait… les poux, notent encore les spécialistes. Il convient donc de bien vérifier les chevelures de vos bambins. Si vous repérez des nuisibles qui s’accrochent, un shampoing anti-poux et un peigne seront nécessaires. Un nettoyage des sièges auto et des draps de lit et vestes sera indispensable pour en venir à bout.


Les derniers annonces avec LOGIC-IMMO.be