1.500 mineurs étrangers à la rue d’ici l’année prochaine

Le marché locatif reste très fermé à ces jeunes, arrivés il y a deux ans.

Sarah Freres
1.500 mineurs étrangers à la rue d’ici l’année prochaine
©Bortels
Le marché locatif reste très fermé à ces jeunes, arrivés il y a deux ans.

"La crise d’asile de 2015 s’est transformée en crise du logement." C’est le cri d’alarme que lance, depuis quelques mois déjà, le tissu associatif soutenant les réfugiés. Aujourd’hui, c’est la Plate-forme Mineurs en Exil (un réseau qui regroupe une cinquantaine d’organisations) qui tire la sonnette d’alarme. D’après ses estimations, d’ici la fin de l’année, 1.500

...

Cet article est réservé aux abonnés

Profitez de notre offre du moment et accédez à tous nos articles en illimité