Chassé-croisé: week-end noir sur les routes

Il faudra prendre patience dans le sens des départs pour le grand chassé-croisé des vacances

Vincent Schmidt
Motorists queue at the toll station of Saint-Quentin-Fallavier, near Lyon, southeastern France, on the A43 highway on the first weekend of the annual summer holidays, on July 8, 2017. / AFP PHOTO / ROMAIN LAFABREGUE
Motorists queue at the toll station of Saint-Quentin-Fallavier, near Lyon, southeastern France, on the A43 highway on the first weekend of the annual summer holidays, on July 8, 2017. / AFP PHOTO / ROMAIN LAFABREGUE ©AFP

Il faudra prendre patience dans le sens des départs pour le grand chassé-croisé des vacances

Pour les juillettistes, la fin des vacances a sonné. Les retours seront difficiles, classés rouges, mais moins embouteillés que les départs où il faudra s’armer de patience, surtout sur les routes de France.

En direction du Sud, la circulation est déjà dense depuis jeudi (jaune) en Allemagne étant donné le début des vacances scolaires dans le Baden-Wurtenberg et en Bavière. De manière générale, la circulation est classée orange depuis hier, mais c’est surtout ce samedi que les problèmes vont réellement commencer. Très tôt d’ailleurs, car on s’attend à rencontrer les premières difficultés dès 3 h du matin.

Ce samedi est absolument à éviter dans le sens des départs (jour noir en France; jour rouge en Allemagne, en Suisse, en Autriche, en Italie et en Espagne) ainsi que dans le sens des retours (rouge) : il y aura des embouteillages du matin jusqu’au soir.

Même les routes alternatives seront en surcharge. Ce sera en Europe le jour le plus difficile des vacances. Il y aura des bouchons de 4h à 20h.

Dimanche restera difficile (orange pour les départs en France et pour les retours partout en Europe) : les embouteillages seront inévitables.

Si vous pouvez postposer votre départ à dimanche, voire lundi, vous vous épargnerez ainsi stress et longues files sur les principaux axes routiers français.

Principaux points noirs de ce week-end en France

La A10 Paris - Bordeaux - Hendaye surtout à la hauteur d’Orléans à l’échangeur avec la A71, de Tours, de Poitiers, dans les alentours de Bordeaux et à la frontière espagnole

La A71/A75 Orléans - Clermont Ferrand - Narbonne surtout du côté de Vierzon et de Clermont Ferrand

La A20 Vierzon - Limoges - Toulouse

La A61 Toulouse - Narbonne

La A6 Paris - Lyon

La A7/A9 Lyon - Orange - Espagne

La A11 Paris - Le Mans - Nantes

En Belgique aussi, on s’attend à de nombreuses perturbations. La circulation sera dense avec risque de bouchons dans le sens des départs ce samedi matin. Dans le sens de retours, des files sont à craindre en direction de l’intérieur du pays le dimanche soir.

Chassé-croisé: week-end noir sur les routes
©IPM




Plus de 1.000 appels par jour chez Europ Assistance

Les vacanciers n’ont pas été épargnés par les problèmes médicaux et les pannes

Alors que se boucle le premier mois des grandes vacances, Europ Assistance dresse un premier bilan des nombreux appels de détresse reçus.

Depuis le début des vacances (du jeudi 29 juin au mercredi 26 juillet compris), Europ Assistance a enregistré pas moins de 28.438 appels, soit une augmentation de 8 % par rapport à 2016. Rien que pour la journée du 24 juillet, ce sont pas moins de 1.436 vacanciers qui ont sollicité une assistance, contre 1.015 appels en moyenne par jour.

Depuis le début de l’été, Europ Assistance comptabilise 1.005 dossiers médicaux à l’étranger, soit une augmentation de 4,5 % par rapport à la même période en 2016. "Durant ce premier mois de vacances, les fortes chaleurs présentes dans certains pays du sud de l’Europe ont eu une influence sur le nombre croissant de dossiers médicaux ouverts pour des infections et des problèmes de gastro-entérites", note-t-on du côté de chez Europ Assistance. Le plus grand nombre de dossiers médicaux a été ouvert en France (21 %) et en Espagne (Espagne continentale + îles : 13 %). De nombreux touristes ayant opté pour la Grèce cet été, on note aussi une augmentation des demandes d’assistance sur cette destination (5 % des dossiers ouverts), "sans doute suite aux températures élevées qu’on y a enregistrées ainsi qu’au regain de popularité du pays comme destination de vacances, et ce partiellement au détriment de la Turquie, où on note une petite diminution du nombre de dossiers médicaux ouverts (2 %)".

Du côté des pannes, on observe une augmentation de l’assistance technique en Belgique (6.700 dossiers, soit +5 %). "Cette augmentation peut s’expliquer entre autres par le grand nombre de Belges restés au pays pour y profiter des vacances ou pas encore partis en vacances."

En revanche, à l’étranger, avec 1.921 dossiers ouverts, on note une baisse de 4 %. Les Belges ont visiblement pris en masse la route de la France, qui totalise à elle seule 45 % des demandes, loin devant l’Espagne (10 %), l’Allemagne (9 %) et l’Italie (7 %).


Où faire le plein au meilleur prix en France ?

Il faudra bien nourrir la bête sur la route des vacances ou une fois arrivé à destination.

Si vous vous rendez ce samedi en France ou traversez une partie de l’Hexagone vers d’autres horizons, un arrêt dans une station Leclerc peut faire beaucoup de bien à votre portefeuille.

L’enseigne de la grande distribution propose en effet ses carburants à prix plancher en ce samedi de grande transhumance : ainsi, le diesel à la pompe du Leclerc de Saint-Amand, situé près de l’autoroute Mons-Paris, affichait hier vendredi, premier jour de l’opération marketing, un prix de 1,101 euro le litre, contre 1,129 la veille. Le litre d’essence 98 étai, lui, à 1,296, contre 1,359 un jour plus tôt.

Il s’agit d’une campagne nationale largement suivie par les hypermarchés de la chaîne, qui a d’ailleurs publié une liste des stations participantes.

Le gain n’est pas mirobolant par rapport au prix habituellement pratiqué : environ 1,50 euro pour un plein de 50 litres. Mais c’est toujours ça de pris.

Le site du ministère français de l’Économie et des Finances permet d’ailleurs d’avoir une vue du prix de toutes les stations sur votre trajet, et pas uniquement les stations situées sur les aires d’autoroutes.

Le bon choix de la station peut vous faire gagner une dizaine d’euros sur un plein même si le maître achat reste bien entendu le Luxembourg : 0,95 euro le litre de diesel ou 1,18 euro le litre d’essence 98. Encore faut-il y passer.



Les derniers annonces avec LOGIC-IMMO.be