Le deuil, et puis la lourdeur administrative

Quand on perd son conjoint, il y a d’abord la douleur, et puis le retour à la réalité. Dans les premiers jours, toute une série de choses sont à mettre en place, comme les funérailles. Des journées éprouvantes à tous les niveaux et durant lesquelles il faut tenter de garder l’esprit clair.

Van Hoof Thibaut
Le deuil, et puis la lourdeur administrative
©D.R.
Quand on perd son conjoint, il y a d’abord la douleur, et puis le retour à la réalité. Dans les premiers jours, toute une série de choses sont...

Cet article est réservé aux abonnés

Profitez de notre offre du moment et accédez à tous nos articles en illimité