Le réchauffement climatique touche aussi les animaux volants: les moineaux victimes de la malaria

Ils subissent de plein fouet les effets du réchauffement climatique.

En un peu moins de trente ans, les populations de moineaux se sont littéralement effrondrées dans les grandes villes de Belgique et d’Europe. À Bruxelles, la perte a été chiffrée à 95 pour cent depuis 1992 ! Les causes de la disparition de ces volatiles attachants sont multiples et bien...

Cet article est réservé aux abonnés

Profitez de notre offre du moment et accédez à tous nos articles en illimité