La vente de fleurs et plantes plombée par le coronavirus

Un recul de 12 % de dépenses et une baisse du chiffre d’affaires jusqu’à 64 % !

La vente de fleurs et plantes plombée par le coronavirus
©BELGA
Si les fleuristes et autres vendeurs de plantes sont désormais considérés comme commerces essentiels, ce ne fut pas le cas lors du premier confinement. Si bien que les dépenses...

Cet article est réservé aux abonnés

Profitez de notre offre du moment et accédez à tous nos articles en illimité