Rouvrir l’Horeca sans rouvrir les bureaux n’a pas de sens: "Des bureaux vides, c’est la mort de tout l’écosystème qui les entoure"

L’Union professionnelle du secteur immobilier s’étonne que les restaurants puissent être occupés à 50 % et les bureaux à 20 % seulement.

Charlotte Mikolajczak
"Il n’y aura pas de retour au bureau à temps plein. On va basculer dans un modèle hybride avec un ou deux jours de télétravail par semaine”, analyse Olivier Carrette, directeur de l’Upsi.
"Il n’y aura pas de retour au bureau à temps plein. On va basculer dans un modèle hybride avec un ou deux jours de télétravail par semaine”, analyse Olivier Carrette, directeur de l’Upsi. ©Shutterstock
Ils ne comprennent vraiment pas : mais comment peut-on donc espérer redonner du tonus aux restaurants, cafés, sandwicheries,...

Cet article est réservé aux abonnés

Profitez de notre offre du moment et accédez à tous nos articles en illimité