Le député Maxime Hardy veut limiter le nombre d'animaux par foyer: "Certaines personnes en accumulent trop"

Le député Maxime Hardy estime qu’une limitation du nombre d’animaux par foyer représenterait une avancée pour le bien-être animal.

Le député Maxime Hardy veut limiter le nombre d'animaux par foyer: "Certaines personnes en accumulent trop"
©SHUTTERSTOCK

Chiens, chats, lapins, oiseaux ou poissons… les Belges sont fous de leurs animaux de compagnie. À tel point que certains n’hésitent pas à en adopter plusieurs même quand ils vivent dans un petit espace. Pour le député socialiste Maxime Hardy, cette accumulation peut s’avérer problématique. Il a donc suggéré à la ministre wallonne du Bien-être animal Céline Tellier (Ecolo) de plancher sur des règles visant à limiter le nombre de chiens et chats qui peuvent être détenus.

"On m'a fait part de témoignages à propos de personnes qui exagèrent avec le nombre d'animaux domestiques qu'ils accumulent dans leur logement. En Wallonie, on a la chance d'avoir un Code du bien-être animal qui est très bien fait mais qui ne mentionne pas d'indicateurs quant au nombre d'animaux qu'un particulier peut détenir dans un espace donné, contrairement aux refuges et aux éleveurs qui ont des règles strictes à respecter", explique Maxime Hardy. Pour le député socialiste, limiter le nombre d'animaux par foyer constituerait une avancée pour le bien-être des animaux, de leurs propriétaires et pour la santé publique. "Tous les animaux n'ont pas les mêmes besoins physiologiques. Certains ont besoin de plus d'espace que d'autres et il me semble important d'en tenir compte. Il me semble évident qu'un berger malinois n'a pas sa place dans un appartement de 30 mètres carrés. Pourtant, ce sont des cas qu'on rencontre. La SPA de Charleroi m'a aussi parlé de personnes qui accumulent énormément d'animaux dont ils n'arrivent pas à s'occuper. Dans les cas les plus extrêmes, on parle d'un syndrome de Noé. On sait aussi qu'en période de fortes chaleurs, l'espace disponible va être crucial pour assurer une cohabitation entre les différents animaux."

Le député suggère de proposer des limitations indicatives dans un premier temps pour mieux sensibiliser les propriétaires à ces questions.

Les derniers annonces avec LOGIC-IMMO.be