La Stib a encore 300 postes à pourvoir d'ici la fin de l'année: "Nous recherchons des profils pour lesquels il y a une pénurie sur le marché du travail"

Quelque 300 postes restent à pourvoir au sein de la Stib d'ici la fin de cette année, signale lundi la société bruxelloise de transport public.

La Stib a encore 300 postes à pourvoir d'ici la fin de l'année: "Nous recherchons des profils pour lesquels il y a une pénurie sur le marché du travail"
©BELGA

Elle recherche principalement du personnel technique (une centaine) mais aussi des ingénieurs, du personnel IT, des bacheliers techniques et du personnel de support (HR, finances, vente notamment). L'entreprise avait annoncé au début de l'année rechercher 760 personnes: du personnel de conduite principalement, mais également des profils techniques, du personnel pour la sécurisation du réseau et des fonctions de support.

Fin juillet, 651 postes avaient déjà été comblés mais de nouveaux se sont ouverts en cours d'année, en fonction des départs, des mutations et des besoins de main-d'œuvre pour répondre à l'évolution du réseau et mener à bien des projets de développement, explique la Stib.

Certaines catégories de métier connaissent des pénuries de main-d'œuvre en particulier, notamment les métiers techniques, constate la société bruxelloise. Après la crise sanitaire, le marché de l'emploi a en effet repris en force et l'entreprise n'est pas la seule à chercher des profils techniques ou IT par exemple. "Les candidatures sont rares pour certaines fonctions et nous recherchons des profils très pointus, ou des profils pour lesquels il y a une pénurie sur le marché du travail", note la Stib.

Les derniers annonces avec LOGIC-IMMO.be