Face à la crise, de nombreux Belges renoncent à se soigner: "C’est soit mes factures, soit mon traitement médical, pas les deux"

Face à la crise de l’énergie, de nombreux Belges font une croix sur leurs soins ou leurs traitements.

Entre la hausse des coûts, l’explosion des délais d’attente, la pénurie de médecins et de certains médicaments tout comme...

Cet article est réservé aux abonnés

Profitez de notre offre du moment et accédez à tous nos articles en illimité