Trucs et astuces pour une mise au lit dans le calme et la sérénité

Entre les monstres, la soif subite et la peur du noir, la mise au lit des enfants est parfois source de tensions. Pour un coucher serein, les parents peuvent mettre en place certaines astuces.

Elise Lenaerts
Trucs et astuces pour une mise au lit dans le calme et la sérénité
©YuliyaKirayonak - stock.adobe.com

Tout d'abord, il est préférable de bannir le mot "caprice" du vocabulaire. "Bien sûr, il faut cadrer le comportement que nous jugeons comme inacceptable, mais il est tout aussi important d'aller plus loin que cela pour comprendre ce qui le génère et apprendre à l'enfant à gérer différemment le besoin inassouvi", explique Bérengère Collins, psychologue pédiatrique. Si les angoisses viennent d'images vues dans un film, un livre, une vidéo, un jeu vidéo, les parents peuvent aider l'enfant à comprendre la différence entre la fiction et la réalité. Parfois, la peur est plus ancrée, plus archaïque. Dans ce cas, il convient de trouver comment rassurer l'enfant en fonction du besoin exprimé. Lui montrer qu'il est en sécurité dans son lit, symboliser cette sécurité à l'aide d'un doudou, d'un gardien du sommeil ou même d'un vêtement d'un parent.

Éviter le sujet qui lui fait peur et parler d’autre chose pour "lui changer les idées" peut aider mais ce n’est pas toujours efficace. Il est parfois plus judicieux d’accompagner son enfant dans l’exploration de ce qui lui fait peur et de déconstruire cette peur en la rationalisant ou en la transformant.

"On peut expliquer à un enfant qui a peur du loup que les loups ne vivent pas près de chez lui et n’entreront pas dans sa chambre. Ensuite, on transforme avec lui dans son imaginaire l’image qui lui fait peur : son loup effrayant devient drôle, se met à danser, etc."

Si les cauchemars, les angoisses ou les peurs persistent, il est parfois préférable de consulter un psychologue pour une aide plus précise.

Une routine globale

Même s’ils n’ont pas peur, les enfants ont besoin et aiment les routines. Celle-ci va dépendre des valeurs et de la culture de chaque famille mais de manière générale, Bérengère Collins suggère ceci :

  1. Manger une à deux heures avant la mise au lit pour éviter de se coucher le ventre lourd, en pleine digestion.
  2. Se laver/prendre un bain après le repas afin de profiter de la détente que ce moment procure au corps en vue de la mise au lit.
  3. Offrir un moment d’attention exclusive et de qualité à notre enfant : raconter sa journée et la nôtre, remplir un petit cahier de gratitude, préparer les vêtements du lendemain ensemble ou planifier la journée qui vient.
  4. Raconter une histoire, ou lui permettre un moment de lecture seul.
  5. Le masser ou le câliner pour laisser les hormones du bien-être et de la détente se diffuser dans son corps. Parfois, un bisou affectueux de bonne nuit suffit.
  6. Lui chanter une chanson douce puis lui rappeler à quel point on l’aime. Certains enfants ont besoin qu’on leur rappelle que même quand on n’est pas ensemble, qu’on se sépare le temps de la nuit, qu’on dort, ils continuent d’être aimés sans arrêt. Enfin, comme pour les adultes, le sucre et les écrans ne sont pas des alliés du sommeil.

Les derniers annonces avec LOGIC-IMMO.be