Plus de la moitié des Belges se sentent prêts à changer de manière de vivre pour lutter contre le réchauffement climatique

Le grand baromètre Véolia met en avant plusieurs éléments qui démontrent qu'une grande partie de la population belge est prête à s'investir contre le réchauffement climatique.

BRUSSELS, BELGIUM - Symbolic action by Oxfam Belgium for the cabinet of Flemish Minister Zuhal Demir to call for greenhouse gas emissions regulations and policies and ambitious climate change action plans,:Action pictured on NOVEMBER 08, 2022 in Brussels, Belgium, 08/11/2022 ( Photo by Philip Reynaers / Photonews
Le grand baromètre Véolia met en avant plusieurs éléments qui démontrent qu'une grande partie de la population belge est prête à s'investir contre le réchauffement climatique. ©PRE

La lutte contre le dérèglement climatique est l'un des plus gros défis qui concerne la société au XXIe siècle. Le réchauffement climatique est même devenu un sujet récurrent dans l'actualité tant il est urgent d'agir pour éviter des catastrophes naturelles sans précédent. Si la plupart des Belges reconnaissent l’existence d’un dérèglement climatique est en cours (91%), plus des trois quarts d’entre eux (76%) sont convaincus que l’activité humaine en est la cause principale.

L'entreprise Veolia vient de sortir un grand baromètre de la transformation écologique qui nous apprend plusieurs choses sur la manière dont les Belges se posent face à l'écologie. La plupart d'entre eux sont d'ailleurs prêts à changer certaines de leurs habitudes pour faire face aux bouleversements causés par les changements climatiques.

Ce baromètre a été réalisé auprès de 25.000 individus dans 25 pays. Des 1.008 Belges interrogés, il en ressort que 75% sont ouverts à l’utilisation d’eau recyclée dans leurs activités quotidiennes. 68% se disent également prêts à réduire leur consommation de viande et 72% sont prêts à avoir un site de recyclage ou d’épuration dans leur voisinage pour une gestion plus locale de la circularité. 83% des Belges se disent aussi prêts à acheter des produits à base de matières recyclées.

Malgré un certain pessimisme, les Belges sont convaincus qu'il faut agir!

Plus de la moitié des Belges ont un doute quant à notre impact actuel sur ce dérèglement climatique et estiment que l'avenir n'est plus entre nos mains. En effet, seuls 34% des Belges estiment que nous avons encore la possibilité de limiter le dérèglement climatique et de réduire les pollutions. Malgré ce pessimisme, les Belges sont majoritairement convaincus qu’agir coûtera moins cher que ne rien faire.

54% estiment qu'il faut changer nos manières de vivre, vivre plus sobrement ET mettre en place des solutions technologiques pour limiter le dérèglement climatique.

Pour en savoir plus sur la position des Belges par rapport à la situation du dérèglement climatique et en quoi elle diffère de celle du reste du monde, vous trouverez le baromètre complet de l'étude de Veolia ici.

Les derniers annonces avec LOGIC-IMMO.be