Une nouvelle technique d'arnaque en ligne se répand en Belgique

Safeonweb met en garde contre une technique de phishing dont les Belges sont victimes.

Jeune personne, jeune femme utilisant un ordinateur portable (laptop) et une carte de crédit (carte de banque)
Un mail de phishing en veut généralement à vos données bancaires, qu'il va essayer de vous soutirer en agitant une menace ou une récompense. ©Adobe Stock - TippaPatt

Dans son rapport annuel de 2022, Safeonweb épingle une nouvelle forme de phishing. "Nous avons constaté en 2022 que les liens repris dans les messages suspects avaient parfois été remplacés par un code QR", indique la plateforme qui informe les Belges à propos des menaces numériques et de la sécurité en ligne. Ces faux codes QR permettent aux hackeurs de récupérer les données personnelles des internautes piégés exactement comme lorsque que l'internaute clique sur un lien suspect. Mais l'avantage du code QR pour les arnaqueurs est que l'URL ne s'affiche pas directement lorsque l'internaute numérise le code et le lien vers lequel il est redirigé est donc plus difficile à vérifier. "Une situation particulièrement dangereuse pour les utilisateurs non attentifs", affirme Safeonweb.

L'année dernière, les citoyens belges ont signalé six millions de messages suspects à la plateforme, qui rappelle aux consommateurs, sur son site internet, les messages suspects les plus courants. Soyez notamment vigilants en ce qui concerne les messages suspects qui proviennent soi-disant des institutions belges (SPF Finances, ONSS, BCE, ...), des banques, des plateformes telles que Itsme ou encore de la police fédérale ou d'Europol.

Les derniers annonces avec LOGIC-IMMO.be