Société

3 % des 12-15 ans en Wallonie se sont même rendus à un rendez-vous avec eux !


NAMUR GSM et Internet font partie intégrante de la vie de nos jeunes adolescents. Ce qui semble être une évidence de nos jours vient d’être démontré par un sondage réalisé au nom du groupe de travail Nouvelles technologies du Service de médiation scolaire en Wallonie.

On y découvre aussi tous les risques qui en découlent… Notamment que 3 % des 12-15 ans sont déjà allés à un rendez-vous proposé par un illustre inconnu sur Internet !

Selon la directrice du Service de médiation, Thérèse Lucas, le sondage a été rendu public… par erreur. On y lit toutefois que “l’échantillon choisi est assez représentatif pour donner une vision assez fidèle de la population scolaire wallonne et de ses pratiques”. Bref, qu’en retenir ?

Les ados (sur)équipés Sur les 2.697 jeunes de 12 à 15 ans interrogés dans le courant de l’année scolaire 2011-2012 au sein des écoles wallonnes, 95 % déclarent avoir une connexion Internet chez eux et… 98 % avoir un GSM. “On ne peut plus parler de fracture numérique sociale” entre les élèves aisés et ceux plus pauvres, soulignent les auteurs de l’enquête. “Par contre […] il existe bel et bien une fracture numérique générationnelle.” Les jeunes sont nettement mieux équipés que leurs parents…

Smartphones avant tout Un GSM, ça sert à téléphoner ? Allons donc… 94 % des sondés s’en servent aussi pour écouter de la musique, 91 % pour prendre des photos et 77 % pour aller sur Internet. Le smartphone a définitivement supplanté le GSM dans le cœur des ados.

Surf raisonnable La plupart des sondés (40 %) vont sur Internet entre 1 et 3 heures par jour. Selon les auteurs de l’enquête, “la majorité des adolescents a une consommation que l’on peut qualifier de raisonnable”. Mais les excès existent. Et “cette surconsommation est en partie due à la présence de l’ordinateur dans la chambre (pour 39 % des 12-15 ans) et l’absence de contrôle de la part des parents. Cette problématique se voit renforcée par l’utilisation des smartphones.”

Divertissement “Pour les garçons Youtube, Facebook et le téléchargement constituent le trio gagnant. Pour les filles, c’est Youtube, Facebook et MSN […] La tendance chez les jeunes gens va dans le sens de la distraction, alors que chez les filles, elle s’oriente plus vers la communication.”
Globalement, 89 % des 12-15 ans vont sur le site de partage de vidéo Youtube, 76 % sur Facebook et 46 % sur le site de chat MSN. En outre, 54 % téléchargent de la musique ou des films et 40 % jouent à des jeux en ligne.

Propositions obscènes C’est le volet le plus inquiétant du sondage. 15 % des ados disent avoir déjà reçu des propositions obscènes sur le net. Une problématique qui “est certainement à mettre en relation” avec le fait que 42 % des jeunes ont déjà accepté un inconnu comme ami (sans doute essentiellement sur Facebook, mais ce n’est pas précisé)…
“Plus grave, ils sont […] 3 % à avoir accepté un rendez-vous avec un inconnu, à s’y être rendu sans avoir averti qui que ce soit”, lit-on encore dans l’étude. “Les filles (34 cas sur 2.697) restent malgré tout plus prudentes que les garçons (46).”

Les imprévus Plus globalement, les 12-15 ans disent avoir rencontré d’autres “problèmes” sur Internet. Dont l’apparition d’images pornographiques (36 %), des insultes (27 %), un virus ayant entraîné une panne (34 %) ou le fait de découvrir “des photos de moi” (14 %).
En un mot : prudence !


© La Dernière Heure 2013