Le téléphone mobile séduit aussi de plus en plus de femmes

BRUXELLES L'époque où l'on parlait du GSM comme d'un phénomène de mode est décidément bien révolue. Plus de 40% de la population a désormais son téléphone mobile. Et on pourrait flirter avec les 50% d'ici la fin de l'année. Reste que le G fait surtout des adeptes parmi les jeunes et séduit nettement moins les seniors. C'est, en tout cas, ce qui ressort d'une enquête réalisée par Proximus.

Si près d'un Belge sur deux pourrait avoir un GSM d'ici la fin du mois de décembre, cette barre a déjà été franchie depuis longtemps dans certaines tranches d'âge. Ainsi, 60% des 19-24 ans sont déjà équipés d'un téléphone mobile (contre 36% en 1999). Les 25-34 ans et les 35-44 ans ne sont pas en reste puisque, respectivement, 57% et 50% d'entre eux disent posséder un GSM. Les 45-54 ans continuent aussi de progresser, mais restent légèrement en retrait avec 41% qui détiennent aujourd'hui un GSM, contre 23% l'an dernier. Enfin, les plus de 55 ans restent à la traîne avec seulement 19% qui avouent posséder un téléphone mobile. Les réticences semblent néanmoins s'estomper puisqu'ils étaient deux fois moins nombreux à avoir succombé il y a à peine un an.

Mais l'évolution la plus spectaculaire est à mettre à l'actif des plus jeunes utilisateurs : 44% des 15-18 ans bénéficient actuellement des atouts de la téléphonie mobile, contre seulement 14% en 1999. Ce qui signifie que le nombre d'ados équipés a plus que triplé en un an!

Corollaire évident de cette entrée en masse du GSM dans toutes les couches de la population, l'usage du téléphone mobile est toujours un peu plus privé: 65% des appels mobiles actuels sont d'ordre privé contre 35% d'ordre professionnel. Quand on se souvient qu'en 1994, au moment du lancement du GSM en Belgique, 94% des appels étaient professionnels, on a une idée du chemin parcouru Essentiellement masculin à ses débuts, le mobile séduit également de plus en plus le sexe dit faible. Ainsi, les femmes représentent désormais 40% des utilisateurs contre 28% il y a deux ans. Enfin et c'est notamment lié au boom du G chez les jeunes on notera le succès toujours croissant des cartes prépayées. Ainsi, la carte Pay&Go de Proximus, lancée il y a moins de trois ans, compte depuis le 22 juillet un million de clients. Soit un Belge sur dix.