Société Auteur d’un délit de fuite qu’il "regrette toujours", Roger a dû se soumettre à tous les tests. Avec succès. Rarissime à son âge !

Il a le regard vif, le bon mot facile, et la poignée de main franche : pour sûr, Roger, Bruxellois installé aujourd’hui en périphérie de la capitale, ne fait pas ses 85 ans. Au compteur du fringant jeune homme ? Une belle carrière d’ingénieur civil et… pas loin d’un million de kilomètres avalés. "Je me souviens très bien du jour où j’ai récupéré mon permis de conduire. Le 27 septembre 1967 ! Soit pratiquement 50 balais. À l’époque, il suffisait d’aller à la commune pour recevoir son papier rose. Ni étude du code de la route, ni examen théorique, ni test pratique ! Je suis allé chercher mon papier, puis direct en route, avec ma Ford Cortina…"

Pourtant, la case examen de la route, le vaillant Roger vient d’y passer. Pour la première fois. À 85 ans ! "Je suis fautif. Et promis, on ne m’y reprendra pas. J’ai été condamné pour délit de fuite. J’ai emprunté, en janvier 2016, une bretelle à contresens, et heurté un véhicule. Pas vite, ni fort. La dame, au volant de l’autre auto, est sortie en furie. J’ai paniqué, et je ne sais toujours pas pourquoi, mais j’ai fui… La peur, je pense. J’avais l’intention de me présenter au commissariat, près de chez moi, mais les policiers ont été plus rapides : ils m’attendaient déjà chez moi…"

(...)

Découvrez la suite de cet article dans notre Edition Abonnés. Si vous n'êtes pas encore inscrit, découvrez nos offres et nos tarifs ci-dessous.