Société À condition de se spécialiser et de ne pas négliger l’e-commerce, selon le SNI.

Le petit commerce est à la peine et son avenir est menacé par les géants de la distribution et l’e-commerce. La rengaine est connue, mais elle n’est pas pour autant partagée par le Syndicat neutre pour indépendants (SNI). "Les commerçants qui suivent les tendances et qui continuent à se spécialiser ont de belles perspectives" , selon Christine Mattheeuws, présidente du SNI. "Les commerces de détail ne peuvent survivre que s’ils se spécialisent et s’ils s’adaptent aux tendances. L’expression ‘Qui n’avance pas recule’ est tout à fait appropriée dans ce cas-ci."

(...)