Société Emmanuel de Becker, psychiatre pour enfants et adolescents, alerte sur le risque d’abuser du smartphone devant ses enfants.

Les écrans ont considérablement envahi notre quotidien. Ordinateurs, télévisions, téléphones portables… En moyenne, on estime qu’une famille compte six écrans à la maison.

Et si on parle souvent du danger de laisser des enfants devant les écrans, on oublie parfois qu’être accroché à son smartphone en tant que parent n’est pas sans impact sur le développement des plus jeunes. "Si vous vous promenez dans les rues, on se rend compte que les jeunes mamans promènent leurs enfants en poussette avec les yeux rivés sur leur téléphone. Elles ne sont donc pas connectées à leur enfant, alors que lui découvre l’environnement et a besoin d’interactions. Dès la naissance, le parent est pris par son écran. C’est un fait de société énorme qui aura des répercussions dommageables sur le développement de l’enfant si on ne met pas davantage en place des axes de prévention et de sensibilisation", met en lumière Emmanuel de Becker, psychiatre pour enfants et adolescents, chef de service aux cliniques universitaires Saint-Luc à Bruxelles.

(...)