À la suite des différents problèmes alimentaires survenus cette semaine, il est normal de se demander si les contrôles de l’AFSCA sont toujours aussi efficaces. "Nous organisons en moyenne 75 000 échantillonnages et des centaines de milliers de contrôles dans les établissements. Nous visons le risque, mais les résultats sont très rassurants, explique Jean-Sébastien Walhin, porte-parole de l’AFSCA. La situation en Belgique est très bonne. Beaucoup de choses sont mises en place pour la sécurité du consommateur, mais il ne doit pas se reposer sur ses lauriers. Malgré une haute protection, il peut toujours arriver quelque chose. C’est une lutte de tous les instants", souligne le porte-parole.