Les différents grands groupes aéronautiques européens qui la composent (Ryanair, easyJet, IAG, Lufthansa et Air France-KLM) ont par ailleurs réclamé la levée graduelle de toutes les restrictions de voyage liées à la pandémie au sein de l'Union européenne. "La science est claire : il est déjà possible de voyager sans restriction et en toute sécurité sur de nombreux vols intra-européens, et cela ne fera qu'augmenter au fur et à mesure du déploiement du vaccin. Nous avons tous la responsabilité, y compris les gouvernements européens, de veiller à ce que les voyages en Europe soient accessibles et abordables pour tous", a souligné Johan Lundgren, CEO de la compagnie à bas coûts easyJet.

S'ils constituent une démarche utile pour des voyages sûrs et sans restrictions cet été, les tests, quarantaines et certificats ne peuvent pas devenir la nouvelle norme en matière de voyage, a-t-il également insisté.

Le secteur européen de l'aviation souhaite d'ailleurs que toutes les restrictions de voyage dans l'Union européenne soient graduellement levées cet été et que les liaisons avec les États-Unis et le Royaume-Uni soient rétablies. Quelque 70% des adultes devraient avoir reçu au moins une dose d'un vaccin anti-Covid-19 d'ici juillet et près de 25% sont entièrement vaccinés, justifient les compagnies aériennes membres de A4E.

"Les pays de l'UE doivent rapidement rétablir la liberté de circulation des citoyens et mettre en œuvre le système de certificats numériques Covid sans restrictions supplémentaires", ont appelé les patrons des principaux groupes aéronautiques.

L'UE s'est en effet dotée d'un certificat afin que les personnes vaccinées puissent voyager dans l'Union à partir du 1er juillet en évitant la quarantaine et les tests de dépistage. Mais les pays se réservent le droit d'appliquer des restrictions supplémentaires si la situation épidémiologique l'exige, ce que les compagnies aériennes veulent éviter après un an et demi sans pratiquement aucun vol.

"On espère que ce sera mieux que l'année dernière", a confié, pour sa part, le commissaire européen aux Affaires intérieures, Didier Reynders, lors du sommet d'A4E. Il s'est montré confiant face à la "tendance" parmi les 27 à vouloir lever les restrictions.

Le secteur aérien demande également que les personnes ayant contracté le Covid-19 au cours des six derniers mois puissent également voyager sans conditions et que celles présentant un test négatif ne soient soumises à aucune restriction. Les mineurs non vaccinés voyageant accompagnés ne devraient, quant à eux, pas subir de quarantaine ou de tests si leurs parents en sont exemptés.