Société

Comme le chien, le chat communique constamment grâce à son langage corporel. On connaît évidemment les sifflements des chats craintifs ou encore le ronronnement d’un chat détendu, mais aujourd’hui, nous décodons huit comportements félins pour encore mieux profiter de votre lien avec votre matou !

1. Il siffle et crache

Typiquement, les sifflements et crachements du chat sont reconnus par tous comme des signes d’agressivité. Il peut y avoir plusieurs causes : l’agressivité territoriale, souvent exprimée envers d’autres animaux. L’agressivité causée par l’instinct de prédateur du chat qui le motive à chasser les petits animaux. Si ces formes d’agressivité chez le chat sont normales envers d’autres animaux, elles sont très inhabituelles envers l’humain et peuvent cacher des douleurs physiques ou psychologiques. Si c’est le cas, n’hésitez pas à consulter votre vétérinaire.

2. Il balance la queue

Les langages verbaux humains, canins et félins sont très différents ! La preuve : quand un chien remue la queue, c’est qu’il est content, alors que le chat, lui, exprime son agacement. Eh oui, quand votre chat balance la queue rapidement de droite à gauche, il vous envoie un message clair : "Bas les pattes !" Par contre, s’il remue la queue lentement en vous voyant, il vous dit "bonjour" !

3. Il baille

Votre chat baille souvent ? Tant mieux ! Cela veut dire qu’il se sent complètement relaxé. Le bâillement chez le chat n’est ni signe d’ennui, ni d’agacement. Il signifie que le chat se sent zen ! D’ailleurs, beaucoup de matous combinent souvent bâillements et étirements après une bonne sieste.

4. Il vous montre son ventre

Un chat qui se couche sur le dos et vous montre son ventre en votre présence est un chat qui vous exprime sa confiance en vous. Vous lui avez montré votre valeur et il vous répond en vous laissant caresser ses points les plus vulnérables. Mais attention : certains chats se couchent sur le dos par peur et pour montrer leur soumission. Ils sont souvent dans un état de panique et peuvent devenir agressifs. Cela peut arriver avec des chats de refuges qui ont été maltraités avant d’arriver dans votre nid douillet. Votre vétérinaire pourra vous conseiller une alimentation adaptée et une stratégie pour gagner sa confiance !

5. Il mord

Se faire mordre par son chat est toujours bouleversant. Il y a la douleur physique qui peut être intense, et la douleur psychique de se faire attaquer par son animal de compagnie. La morsure du chat peut avoir plusieurs causes : les chats de rue peuvent mordre lorsqu’ils sont simplement touchés car ils n’ont pas été socialisés à l’homme dès leur plus jeune âge. Chez le chat domestique, la morsure peut être due à la douleur, au stress ou à de l’agressivité territoriale. D’autres causes comme la vieillesse peuvent aussi être prises en compte. Un chat peut devenir plus sensible avec l’âge. Il peut même devenir sénile ! La meilleure réaction après la morsure est de dire "Aïe" et de sortir de la pièce. Crier sur votre chat, le chasser ou perdre votre self-control n’apportera aucun comportement positif. Restez cool !

6. Il se frotte contre vous

C’est un des seuls comportements que les chats ont en commun avec les chiens ! Quand votre chat se frotte contre vous, il vous marque. Il frotte son odeur contre vous pour dire "tu es mon ami et tu fais partie de mon territoire". C’est un signe d’affection primitif très fort !

7. Il ronronne

Le ronronnement est un son mystérieux qui ne nous a pas livré tous ses mystères. Généralement associé au plaisir, le chat ronronnant est un chat qui est relaxé et qui profite d’un moment agréable comme des câlins avec son maître. Pourtant, certains chats ronronnent aussi en cas de douleur comme quand une maman chat met bas. Certains scientifiques pensent que le ronronnement a aussi une fonction physique : il renforcerait les muscles et les tendons.

8. Il vous attaque les chevilles

Votre chat est un vrai prédateur et il rêve d’attraper une souris. Seulement dans son environnement, il n’y a pas grand-chose à attraper. Du coup, il s’exprime sur… vous ! Ce comportement qui peut être frustrant et douloureux, peut facilement être évité en s’occupant de son chat. 10 à 15 minutes de jeu par jour, et l’instinct de chasseur de votre matou sera comblé ! Vous pouvez, par exemple, le stimuler avec des jouets ou l’entraîner à faire de l’agility (parcours d’obstacles) en le motivant avec la nourriture.