Alors que la semaine passée a été marquée par des températures presque polaires et de précipitations à caractère hivernal, ce week-end s'annonce bien plus printanier. 

En effet, le temps sera ensoleillé sur tout le pays, même si quelques nuages sont tout de même à prévoir en Ardenne samedi matin. Les températures maximales seront comprises entre 12-13 degrés en Haute Ardenne et jusqu'à 17-18 degrés en Campine et sur le centre du pays.

Des températures qui sont bien supérieures aux normales saisonnières, comme le précise David Dehenauw, chef de travaux à l'Institut météorologique royal (IRM): " Normalement, on a 6-7 degrés en février, donc on est quasiment 10 degrés au-dessus des températures habituelles". 
 
Cette chaleur relative s'explique par le vent modéré de secteur sud qui soufflera sur le pays les prochains jours. " Il faut avoir du vent pour atteindre des températures pareilles au mois de février, sinon ce n'est pas possible", détaille le météorologue. " De cette manière, l'air chaud en provenance de l'Espagne peut nous atteindre sans perdre de chaleur en cours de route".

Au total, en sept jours (entre samedi dernier et ce samedi), notre pays aura connu une hausse des températures de près de 25 degrés. Comment expliquer un tel changement? Selon David Dehenauw, ce phénomène n'est pas exceptionnel à cette période de l'année, et se justifie par un changement rapide de masse d'air. " La semaine passée, on avait un vent de secteur est à nord-est, avec une masse d'air en provenance de la Russie et de la Scandinavie. Aujourd'hui, le vent tourne vers le sud et on a une masse d'air originaire de l'Afrique et de l'Espagne", précise le météorologue. " Donc si le vent change rapidement, on a vite un changement de masse d'air, ce qui entraîne un contraste thermique assez important sur la Belgique".

Cette météo printanière devrait perdurer jusqu'à au moins jeudi, avant le retour de températures légèrement plus fraîches pour le week-end prochain, même si le soleil sera toujours bien présent.