La crise ne crée pas que des faillites et certaines entreprises en profitent pour battre des records. C’est le cas de Bpost, qui a dû faire face à une explosion du nombre de colis depuis un an. Si on a observé une augmentation du nombre de paquets de l’ordre de 20,9 % en 2019, on est passé à une augmentation de 56,2 % en 2020. Et au regard des différents trimestres, on voit que c’est bien le Covid-19 qui a accéléré les changements d’habitude de consommation des Belges puisque de janvier à mars, cette augmentation était de 25,2 %. Pour les trois mois suivants, on est passé à 79,3 %, contre respectivement 49 % et 67,4 % pour les deux trimestres suivants. En clair, les confinements ont boosté les activités de Bpost, sans oublier les fêtes de fin d’année qui ont été celles de tous les records.

Si on a traité en moyenne 537 000 colis par jour chez Bpost, ce chiffre a grimpé à 670 000 en moyenne durant le mois de décembre. Un passage vers l’e-commerce qui s’est aussi ressenti du côté de l’app My Bpost, qui a franchi le cap du million d’utilisateurs.

Du côté du courrier, la baisse continue de ces dernières années a encore été observée, même si elle s’est un peu tassée. Malgré une baisse de 11,8 % du volume, ce sont tout de même 5,8 millions de lettres qui ont été envoyées. En outre, Bpost employait 38 639 personnes, intérims compris, à la fin de l’année, contre 35 377 fin 2019 (+9,2 %).