Le projet devrait être d'application dès janvier 2021. Soit dans 13 mois déjà

Carburant le plus populaire auprès des automobilistes belges il y a encore une petite dizaine d'années, le Diesel est sans doute aujourd'hui le plus controversé. En cause : les émissions de particules fines émises par la combustion du carburant. Lesquelles causeraient le décès de près de 10.000 personnes, chaque année en Belgique. Principalement dans les grandes villes, plus concernées par l'air vicié que les petits villages.

Depuis le 1er janvier 2017, la ville d'Anvers a interdit son centre-ville ainsi que sa rive gauche aux véhicules les plus polluants. Bruxelles a emboîté le pas un an plus tard.

Mais alors que les autorités bruxelloises envisagent timidement d'interdire tous les véhicules Diesel à partir de 2030, une ville britannique devrait devenir, dès janvier 2021, la première ville européenne à bannir complètement le Diesel. Tous les véhicules circulant au Diesel seront interdits, peu importe leur norme européenne.

Cette ville, c'est Bristol, située à une trentaine de kilomètres à l'est de Cardiff et dont la taille moyenne est similaire à celle d'Anvers. Le conseil municipal de la ville a en effet voté il y a quelques jours, l'interdiction de tous les véhicules particuliers roulant au Diesel dans le centre-ville, entre 7h et 15h.

Cette décision, qui doit encore être validée par le gouvernement britannique, est la conséquence d'une consultation populaire lors de laquelle la population de Bristol s'était manifestée en faveur de cette interdiction. Toutefois, le projet serait loin de faire l'unanimité, certains habitants ayant fait part de leurs inquiétudes à ce sujet.