Société

C’est une bombe qui n’a pas fait grand bruit et pourtant, elle pourrait faire très mal : selon l’OMS, environ 50 % des jeunes de 12 à 35 ans, soit 1,1 milliard de personnes, risquent à terme de souffrir de pertes auditives en raison "d’une exposition prolongée et excessive à des sons forts".

Pour le professeur Naïma Deggouj, responsable du centre d’audiophonologie aux Cliniques Saint-Luc, le problème des troubles auditifs se fait déjà sentir mais pourrait exploser dans quelque 20 ans. "Le problème de l’exposition excessive au son est très insidieux. En fait, (...)