BRUXELLES Les slogans divers et variés, les affichages multiples n'ont de cesse de nous alerter sur le danger que la fumée peut causer à la santé !

Nous en sommes, pour la plupart, bien conscients pour nous... Mais avons-nous aussi pensé au tort que pouvaient causer les fumées toxiques sur nos compagnons à quatre pattes amenés à côtoyer des maîtres accros à la cigarette ?

Bien entendu, qui pense fumée pense, avant tout, aux dégagements intempestifs libérés par la trop célèbre cigarette... Cela étant, les inhalations de fumée s'observent également quand un chien ou un chat est coincé dans une maison en flammes ou dans un feu de brousse ! Il n'y a donc pas que la cigarette, le cigare ou le cigarillo qui peut être à la source d'inhalation de fumée... Bien que ces derniers soient, en règle générale, les sources les plus fréquentes et répétées de fumées toxiques !

Fumée de cigarette... à éviter !

La fumée de cigarette contient des composés cancérigènes tels que la nitrosamine et les hydrocarbures aromatiques polycycliques qui peuvent se loger dans les voies respiratoires et être absorbés très facilement par les membranes délicates des alvéoles pulmonaires. Il est prouvé que l'exposition chronique à la fumée augmente l'incidence du cancer du poumon et de la gorge chez les humains.

Il y a près de dix ans, une étude de contrôle a permis d'établir un lien certain entre l'habitude, pour les chiens et chats, de vivre avec un fumeur et l'augmentation du risque de cancer du poumon. De la même manière, une autre étude, réalisée il y a quelques années, a révélé que pour une exposition à la fumée de cigarette de durée égale, les chiens ayant un long museau (dolichocéphales), comme les colleys, les leonbergs, les bergers allemands sont plus vulnérables au cancer du nez.

À l'inverse, une étude de contrôle récente n'a pas permis d'établir que l'exposition à des appareils domestiques de chauffage au charbon et au kérosène augmentait le risque de cancer du nez et des sinus chez les chiens.

Les conséquences d'une exposition à la fumée

L'exposition à une grande quantité de fumée rend la respiration plus difficile à cause du gonflement des voies respiratoires supérieures et l'animal atteintdoit prendre des inspirations plus rapides et profondes pour que l'oxygène traverse la membrane cellulaire irritée de ses poumons. Les bronches présentent des spasmes et l'irritation produit beaucoup de mucus. Il en découle rapidement que le chien ou le chat présente des phénomènes importants de toux marquée et forte. Il arrive aussi que du liquide tissulaire s'accumule dans les poumons.

La fumée cause également des dommages à cause de la chaleur qui l'accompagne, des particules irritantes qu'elle contient et de l'inhalation de monoxyde de carbone.

Une fois les poumons blessés par la fumée, des bactéries peuvent se multiplier dans cet environnement rendu vulnérable et produire une bronchite ou une pneumonie secondaire.

Si les dommages sont graves, les voies respiratoires peuvent être dilatées de façon permanente. Des cicatrices peuvent s'ensuivre ainsi qu'une toux chronique en raison de la difficulté à éliminer le mucus. Il arrive que les petits poils (appelés cils) qui servent à dégager les sécrétions soient supprimés, ce qui produit une accumulation permanente de sécrétions dans les poumons.

Vous l'aurez donc compris, mieux vaut au maximum réduire l'exposition des chiens et des chats à la fumée, que cette exposition soit directe ou indirecte. Tenez donc les cigarettes loin d'eux.. pour les aider à vivre mieux et plus longtemps !

www.royalcanin.be

www.royalcanintv.be



© La Dernière Heure 2008