Société Le groupe se réoriente et a vendu ses stations-service au groupe Maes Energy & Mobility.

Ceux qui ont (ou avaient) une pompe à essence Octa + près de chez eux l’auront peut-être remarqué, leur station-service va changer, ou a déjà changé, d’enseigne ces derniers jours pour laisser place à des panneaux Shell, Esso ou encore Maes Energy & Mobility. La raison est simple, Octa + a revendu ses stations-service au groupe Maes il y a plusieurs mois. Une décision prise afin de réinvestir dans des activités comme la distribution de mazout, d’électricité, de gaz naturel mais aussi dans le développement de son réseau de bornes de recharge pour voitures électriques. On ne parle donc pas de faillite, mais d’une réorientation pour le fournisseur belge.

Pour le consommateur, les changements ne seront pas importants. Les pompes à essence vont garder pignon sur rue et, pour les prix, ils seront réadaptés en fonction de la marque repreneuse. Au cas par cas, l’essence pourrait donc être un peu plus chère ou moins chère.

Et pour les clients fidèles d’Octa +, pas de panique. Les possesseurs d’une carte essence ont normalement été avertis que leur carte continuerait de fonctionner dans leur station favorite. Ces derniers mois, la carte essence HybridCard était déjà utilisable dans les stations Texaco, Q8, Esso, Lukoil, Avia, Power, Gabriels, G&V, Maes ainsi qu’à celles du réseau DCB.

Un changement qui est donc opéré en douceur pour les clients, mais aussi pour les travailleurs du groupe.

Ainsi, il n’y aura pas de licenciements étant donné que les stations-service automatiques garderont le même fonctionnement et que les indépendants pourront continuer leurs activités sous un autre logo. Une page se tourne donc, mais ce n’est pas la fin de l’histoire pour une entreprise belge qui cède sa place à une autre. Maes Energy & Mobility étant actif en Flandre depuis de nombreuses années, il veut désormais s’attaquer au marché wallon.