L’année vient de commencer et les compteurs sont remis à zéro pour tout le monde. Et donc pour nos jours de congé annuels. Qu’on en ait vingt ou plus (petite pensée tout de même aux indépendants et jeunes travailleurs qui n’en bénéficient pas), il est toujours bon de jouer sur les jours fériés pour gagner quelques jours et les replacer ailleurs. Petit tour d’horizon pour connaître les possibilités que nous offre 2022. Pour ce mois de janvier, le 1er est déjà passé et est tombé un samedi. Ceux qui travaillent le samedi en auront profité, les autres pourront le récupérer plus tard dans l’année. Pour trouver un autre jour férié, il faut - comme chaque année - attendre le lundi de Pâques. Il tombe le 18 avril cette année, de quoi profiter d’une interruption de neuf jours pour quatre jours de congés pris.

Pour les jours fériés du mois de mai, la mauvaise nouvelle est que la Fête du travail (1/5) tombe un dimanche. Il faudra donc récupérer ce jour plus tard, pour ceux qui le peuvent. L’Ascension tombe quant à elle le jeudi 26 mai. Là aussi, on gagne un jour de congé en prenant la semaine, ou un week-end de quatre jours. On peut même prendre une seconde semaine après ce jour férié pour profiter d’un jour bonus lors du lundi de Pentecôte, le 6 juin. Il faudrait donc prendre neuf jours de congé, pour quinze jours de repos au total.

Un autre long week-end qui s’offre à ceux qui travaillent durant l’été, c’est autour de la Fête nationale (21/7) qui tombe cette année un jeudi. De quoi commencer ses vacances plus tôt, par exemple, en prenant congé le vendredi 22 juillet. Et pour ceux qui peuvent prendre de longues vacances d’été, pourquoi ne pas pousser jusqu’au 15 août, qui tombe un lundi ? Cela ferait donc trois semaines complètes, plus trois jours, dont deux fériés, soit 24 jours de repos pour seize jours de congé.

Après la rentrée, n’oublions pas que le calendrier scolaire va changer, avec deux semaines de vacances prévues à la Toussaint, du lundi 24 octobre au vendredi 4 novembre. Le 1er novembre tombe donc dans le courant de la deuxième semaine, un mardi. En prenant congé le lundi, cela fait donc un week-end de quatre jours pour les parents qui pourront donc s’occuper de leurs enfants. Un autre long week-end est possible lors du 11 novembre qui tombe un vendredi en 2022. Petit bonus même pour ceux (les fonctionnaires, généralement) qui ont un jour de congé pour la fête du Roi, le 15 novembre. Cette fête tombe un mardi et permet d’avoir cinq jours de repos, pour un seul jour de congé pris.

Enfin, le 25 décembre tombe un dimanche cette année, et on vous souhaite déjà bon courage pour la reprise dès le 26. Sauf s’il vous reste quelques jours à prendre…