Société Le président chilien Sebastian Piñera a annoncé mercredi l'annulation de la COP25 prévue en décembre au Chili suite aux troubles et aux manifestations qui secouent le pays depuis plusieurs semaines.

Cela a des conséquences directes pour une trentaine de jeunes Européens, dont les leaders du mouvement "Youth for Climate Belgique", Anuna de Wever et Adélaïde Charlier, qui sont partis début octobre des Pays-Bas pour un voyage en voilier jusqu'au Chili.

Le mouvement "Youth for Climate Belgique" a réagi en début de soirée mercredi via communiqué. "Nous voulons tout d'abord exprimer tout notre soutien à la population et aux manifestants chiliens dans leurs combats pour leurs droits et pour plus de justice sociale. Comme nous l'avons répété à plusieurs reprises, il ne peut y avoir de transition écologique sans transition sociale", précise le mouvement.

Et que vont faire à présent Anuna de Wever et Adélaïde Charlier? Le communiqué précise que leur voyage va continuer... vers le Brésil. "Si l'annulation de la COP au Chili a évidemment des conséquences importantes pour notre voyage, la COP n'était pas l'unique objectif. Nous allons poursuivre notre voyage en voilier à travers l'Atlantique pour sensibiliser le public à l’absence de solutions durables pour les voyages intercontinentaux. Nous allons donc poursuivre notre voyage pour nous rendre au Brésil ou nous nous rendrons dans la région de l'Amazone à l'invitation des chefs amérindiens, notamment du Chef Raoni, pour rappeler l'importance de la forêt Amazonienne pour la survie de l'humanité. Notre voyage se poursuit même si il prend aujourd'hui une nouvelle tournure."