La capitale a vu sa population augmenter de 13 % en 9 ans. Et c’est à Ixelles que se cachent le plus de célibataires…

BRUXELLES On s’en doute, puisque c’est le cas lors de la publication annuelle des statistiques, la population belge ne cesse d’augmenter.

Depuis le 1er janvier 2001, nous sommes 576.491 personnes de plus dans le royaume. Et c’est principalement dans la Région de Bruxelles-Capitale que les Belges ont décidé de migrer (ou de se multiplier).

On enregistre ainsi dans la capitale une augmentation de population de 13 %, contre seulement 4,5 % en Wallonie et 5 % en Flandre. La région du Nord restant largement la plus peuplée de Belgique avec un peu moins de 3 millions d’habitants de plus que la Wallonie (et ses 3,498 millions).

La Flandre est en outre la seule Région où le nombre de Belges mariés dépasse le nombre de célibataires… La Wallonie et Bruxelles comptent un nombre plus important de personnes à la recherche de l’âme sœur, principalement des hommes.

A contrario, et voilà qui explique notamment le fait que les femmes soient plus nombreuses dans notre pays (une moyenne par commune de 51 %) : les personnes veuves se comptent davantage chez la gent féminine (surtout en Wallonie, 206.000 contre 44.000 hommes veufs).

En outre, les personnes âgées de plus de 65 ans ont tendance à se regrouper autour de la côte.

Quant aux messieurs célibataires, c’est à Woluwe-Saint-Lambert qu’ils trouveront le plus de femmes.

Mais c’est à Ixelles que se cachent les célibataires alors que les divorcés élisent domicile du côté de Blankenberge.



© La Dernière Heure 2011