Des files dès demain matin

Mathieu Ladevèze et Jean-Philippe de Vogelaere Publié le - Mis à jour le

Société

Inscriptions dans les écoles... Pendant que les parents stressent, les écoles s'organisent

BRUXELLES/WAVRE Une vingtaine d'écoles où la demande est plus forte que l'offre devraient connaître de longues files vendredi matin, jour des inscriptions pour l'année 2008 en Communauté française. C'est du moins l'estimation du gouvernement.

Les parents, eux, n'en ont cure. Certains iront planter leur tente dès demain matin devant l'école de leur choix. C'est ainsi le cas au collège Saint-Pierre de Jette, fort apprécié par les Bruxellois émigrés dans les communes périphériques voisines.

"Nous serons plusieurs à faire la file demain matin devant le collège , témoigne Alice, deux fois mère de famille. Je tiens absolument à y mettre mon fils Nicolas." Alice n'a pas de plan B. Elle n'a pas payé quelqu'un pour qu'il aille tenter l'inscription dans une autre école . "Certains parents ont sorti leur portefeuille. Jusqu'à 500 euros, rien que pour se rassurer... "J'y serai. J'y resterai." Vaincra-t-elle ? Nul ne le sait.

Les collèges concernés - essentiellement en territoire bruxellois et dans l'est du Brabant wallon - font néanmoins tout pour rendre cette épreuve le moins pénible possible.

Le directeur du collège Notre-Dame de Basse-Wavre Bruno Ponchau n'ouvrira pourtant la grille qu'à 6 h 30 ce vendredi, pour donner un numéro d'ordre à chaque parent, pour les quelque 80 places qu'il a à proposer. "Je ne comprends pas pourquoi on a changé le décret , nous explique Bruno Ponchau. Le décret mission prévoyait déjà l'obligation d'inscrire un élève avec, comme seule clause d'excuse, le manque de place. Mais au nom d'une politique d'équité, on a sorti un décret inscription, anxiogène pour les parents, qui ne fera que provoquer une égalité devant le struggle for life."

Et de pointer un effet pervers : "Les parents vont inscrire leur enfant dans plusieurs établissements. On risque d'avoir des trous dans des classes. L'an passé déjà, j'avais soixante parents dans la liste d'attente, mais à la rentrée, 64 s'étaient désinscrits. J'avais donc encore quatre places de libres. Que va-t-il se passer demain ? D'autant qu'un autre décret va sortir qui limitera à 24 unités le nombre d'enfants dans le premier degré du secondaire. En clair, si j'inscris 241 enfants pour 240 places, je devrai faire une classe avec un élève. Et sans les crédits d'heures pour l'organiser !"

Le directeur de Notre-Dame de Basse-Wavre préconise ainsi de réaliser, comme l'a fait le Cerisis, un groupe de chercheurs de l'UCL, des inscriptions par bassin scolaire, tous réseaux confondus : "Avec les problèmes de mobilité dans le Brabant wallon, voilà qui permettrait de mieux orienter les élèves près de chez eux."



© La Dernière Heure 2007
Mathieu Ladevèze et Jean-Philippe de Vogelaere

Betfirst - Livepartners

A lire également

Les articles les + lus de la section

Ailleurs sur le web

Votre horoscope du jour par Serge Ducas

Bélier

Vous retrouvez votre stabilité intérieure. Par conséquent, vous prenez vos décisions de façon réfléchie.

Taureau

Vous avez besoin de vous rendre utile en donnant des conseils aux autres.

Gémeaux

Vous vous faites plaisir en cherchant à obtenir l’objet que vous convoitez depuis un bon moment.

Cancer

C’est le moment de bouger si vous êtes à la recherche d’un emploi. Une proposition vous parvient très rapidement.

Lion

Il va falloir canaliser votre impulsivité si vous voulez rester crédible auprès de vos interlocuteurs.

Vierge

Cela vous arrive rarement, certes, mais aujourd’hui vous manquez cruellement d’organisation dans votre travail.

Balance

Vous donnez un coup d’accélérateur à vos projets. Vous êtes réactif en prenant de bonnes initiatives.

Scorpion

Une négociation professionnelle prend une tournure inattendue. Vous risquez de perdre un avantage.

Sagittaire

Vous êtes sûr de vous, de vos actes ou de vos opinions. Vous ne vous laissez pas influencer.

Capricorne

Vous êtes intraitable, inflexible. Il ne fait pas bon s’opposer à vous pendant quelques jours.

Verseau

Vous avez une proposition de contrat, un engagement à tenir ou une promesse à honorer. Vous êtes attendu au tournant.

Poissons

Ce n’est pas le moment de vous écarter de votre ligne de conduite. Ne perdez pas de vue votre principal objectif.

Les derniers articles de la section

Notre sélection d'annonces