Soeur Léontine, présidente de l'asbl Soins palliatifs à Saint-Jean, redoute la banalisation

BRUXELLES Religieuse et médecin. Soeur Léontine, 77 ans, a longtemps cumulé les deux fonctions. Même lorsqu'elle fut 25 années durant à la tête de l'hôpital Saint-Jean à Bruxelles. C'est elle qui a mis sur pied le centre de soins palliatifs de l'hôpital. Des malades en phase critique et dont le dernier salut ne reposerait que sur un suicide assisté, soeur Léontine en a côtoyé au cours de sa carrière. Assez pour redouter, selon elle, une banalisation en cas de légalisation de l'euthanasie. `Le fait que 38% de généralistes disent avoir pratiqué une euthanasie active pose un sérieux problème, souligne soeur Léontine. Celui de savoir si ces médecins ont effectivement été préparés à commettre cet acte. En tant que médecin, on ne vous apprend en aucune façon à appréhender le souhait d'un patient de mettre un terme à ses jours. Je ne juge pas l'exécution d'une euthanasie mais je m'interroge sur l'accompagnement des personnes concernées, du malade et de ses proches.´

Soeur Léontine reconnaît l'existence d'hôpitaux dans lesquels l'euthanasie est pratiquée. `Aucun frein n'y est mis en place. En d'autres termes, ces médecins expriment leur impuissance à gérer une problématique qui a trait à la fin de la vie. Selon moi, l'euthanasie traduit toujours une forme de fuite en avant.´

Auteur du livre Euthanasie, pour qui, pour quoi?, soeur Léontine s'interroge sur ce qu'elle décrit comme `le nettoyage par le vide´. Mais comprend la détresse du malade, incurable et en proie à de terribles souffrances. `Si, personnellement, je me rends compte qu'il n'y a plus aucune solution, je serais prête à débrancher une machine. Je n'en ai jamais ressenti le besoin. Tout simplement parce que nos patients, aussi souffrants soient-ils, dégagent encore une impressionnante énergie.´

Et soeur Léontine de s'inquiéter de la forte proportion de la population (plus de 80%) qui se dit favorable à la légalisation de l'euthanasie. `La question mérite un débat encore plus approfondi. Qui doit aller bien au-delà des convictions philosophiques de chacun d'entre nous.´