A cette occasion, des bâtiments emblématiques seront éclairés en orange, annonce dimanche dans un communiqué l'une des associations participantes, Soroptimist International Belgique.

Au-delà de l'illumination de bâtiments, les 56 organisations belges participantes organiseront des campagnes d'information et de sensibilisation "afin que le gouvernement belge se décide enfin à appliquer la convention d'Istanbul qu'il a ratifiée le 14 mars 2016", ajoute le communiqué. Soroptimist International Belgique demande dès lors un recensement annuel de toutes les violences faites aux femmes "afin d'élaborer des statistiques fiables et des politiques publiques adéquates et efficaces". Elle réclame aussi "une modification du cadre législatif existant afin que les crimes envers les femmes soient inclus dans le code pénal et reconnus en tant que crimes basés sur le genre et donc constitutifs d'une circonstance aggravante." Soroptimist Belgique compte plus de 1.650 membres et est membre du Conseil des Femmes Francophones et du Vrouwenraad.