Avant 2017, les homosexuels masculins n’avaient pas le droit de donner leur sang.

Cette exclusion a été décidée en 1985 à la suite de l’apparition du VIH, responsable du sida. Cette exclusion a été revue il y a deux ans à la demande d’associations. Un critère très strict a toutefois été imposé : les homosexuels masculins doivent attendre douze mois après toute relation sexuelle pour pouvoir donner leur sang.

Ce délai de douze mois, qui avait été qualifié d’interdiction infamante par l’ABSL Arc-en-ciel pourrait toutefois être revu à la baisse prochainement.

"La loi de 2017 doit être revue cet été. Il est possible que le délai soit raccourci", indique Thomas Paulus, porte-parole du don de sang pour la Croix-Rouge de Belgique.